135 dossiers traités en 2015 par la commission de surendettement

135 dossiers ont été déposés en traités l’année dernière par la commission de surendettement, un volume en diminution de 20% par rapport à 2014.

 

Tel est le constat en demi-teinte dressé par l’Institut d’émission d’outre-mer (IEOM) qui gère le dispositif de manière opérationnelle depuis sa création en 2012.

Comme en métropole ou dans les Dom, et en partie du fait de la persistance de la crise économique, il s’avère que le phénomène de surendettement ne s’est pas atténué. Et encore, reconnaissent les responsables, « nous n’avons que le sommet de l’iceberg… », parfaitement conscients de la nécessité de promouvoir le dispositif auprès du grand public.

Pour preuve, sur les 2482 formulaires retirés depuis la création de la commission, seulement 416 dossiers ont été constitués, soit un ratio de 0,5 dossier pour 1000 habitants. Outre le manque d’informations, la pudeur des intéressés ou encore le fait de devoir payer les justificatifs demandés lors de la constitution du dossier, pourraient expliquer une telle déperdition.

Mais alors, qui est concerné par cette commission du surendettement ? En résumé, toute personne placée dans l’incapacité de faire face à ses échéances, notamment bancaires. En revanche, il faut savoir que les professionnels (patentés) ne sont pas éligibles. Ce dispositif est gratuit. Une fois que le processus est enclenché, il engendre une suspension, pendant un an, des dettes déclarées.

S’agissant du profil type des dossiers traités, 9 sur 10 entrent dans la catégorie du surendettement subi, c’est à dire lié à un accident de la vie (perte d’emploi, séparation…). Autre chiffre à retenir: 60% des dossiers sont orientés vers une procédure de rétablissement personnel autrement appelée « faillite personnelle ». Avec pour conséquence un effacement des dettes et des créances.

Enfin, l’endettement moyen par dossier se chiffre à 8,9 millions de Fcfp pour un encours total des dettes évalué à 1,2 milliard de Fcfp en 2015.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close