2000 rameurs attendus sur le plan d’eau du Taaone du 19 au 26 juillet

Le président Edouard Fritch a officiellement ouvert, dimanche en fin de journée, la 18ème édition du championnat du monde de va’a-vitesse, au stade de la Fautaua, à Pirae.

Le Haut-commissaire René Bidal, plusieurs membres du gouvernement, et le président de l’Assemblée de la Polynésie française, Gaston Tong Sang, ont également assisté à la cérémonie d’ouverture. Dans son discours, le président a rappelé que le plan d’eau du Taaone, sur lequel se déroulera la compétition du 19 au 26 juillet, a déjà accueilli l’année dernière le premier championnat du monde de va’a-marathon, lequel avait rassemblé 500 rameurs venant de 33 pays. Pour cette 18ème édition du championnat du monde de va’a-vitesse, ce sont cette fois 2 000 rameurs venus de 32 pays qui participeront à la compétition.

Pour la région Pacifique, la délégation néo-zélandaise sera la plus importante avec 552 rameurs, mais l’Australie, Hawaii, Wallis et Futuna, la Nouvelle-Calédonie, les îles Cook, l’île de Pâques, Guam, les Samoa, les Samoa américaines, Tonga, Fidji, Niue et Norfolk seront aussi représentés.

Le Canada, la Californie, Panama, le Mexique, le Brésil, le Chili, l’Argentine, le Pérou, le Venezuela, l’Uruguay seront aussi présents aux côtés, pour l’Asie, du Japon et du Hong Kong, et, pour l’Europe, de la France, de la Grande-Bretagne, de l’Italie, de l’Allemagne ou encore de l’Autriche. Le nombre important de ces délégations atteste du fait que le va’a passionne désormais un public de plus en plus important dans le monde entier.

La Polynésie française sera, pour sa part, représentée par 542 rameurs. Le Président Edouard Fritch a tenu à saluer le travail effectué par le comité organisateur, et son président Jean Chicou, avec les partenaires que sont la ville de Pirae, la fédération tahitienne de va’a ainsi que la fédération internationale de va’a, pour l’organisation de ce grand événement.

Le président a également souhaité à cette occasion rendre hommage à Edouard Maamaatua, « un citoyen de Pirae et un grand homme de l’histoire de la pirogue ». Il a aussi rappelé le lien fort des Polynésiens avec le va’a : « La pirogue a permis à nos ancêtres de trouver la vie, ici, dans nos îles. Mes chers compatriotes de Polynésie, soyons fiers de cette racine et de cette identité ».

 « Le va’a, ce sont des hommes et femmes unis dans une même ferveur pour l’amour du va’a. Le va’a, ce sont aussi des hommes et des femmes qui unissent leur force pour avancer. Tout le symbole d’un mouvement qui gagne. Le va’a est certes, un rassemblement sportif. Mais, il est aussi un rassemblement culturel et un rassemblement solidaire », a encore souligné le Président. Les délégations venues d’autres pays pourront ainsi, lors de ce championnat, participer à des manifestations culturelles et l’événement va permettre de rassembler des sportifs handicapés et des jeunes des quartiers de Tahiti et de Moorea.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close