3,5 millions de Fcfp accordés à la Prévention routière

Le conseil des ministres vient d’accorder ce mercredi matin une subvention de 3 500 000 Fcfp à l’Association de Prévention Routière de la Polynésie française afin de lui permettre de poursuivre ses actions en matière de prévention et de sécurité routière en milieu scolaire.

Au cours de l’année 2015, 118 accidents ont été recensés en Polynésie française, causant 113 blessés et entraînant la mort de 17 personnes. En 2014, 17 décès avaient été dénombrés. Les accidents de la route, qui constituent l’une des premières causes de mortalité chez les jeunes âgés de moins de 25 ans, sont un enjeu important de sécurité routière et de santé publique.

La lutte contre l’insécurité routière reste ainsi l’une des priorités du Pays, les actions de prévention dans ce domaine étant menées par la Direction des transports terrestres (DTT). La mise en place d’un continuum éducatif notamment a permis de sensibiliser les élèves des écoles primaires, des collèges et des lycées.

L’objectif recherché est de placer les enfants et les adolescents, qui sont plus réceptifs que les adultes, face aux réalités de la route. Les éduquer à être vigilants et responsables est par conséquent vital d’autant qu’ils sont usagers de la route en tant que piétons, cyclistes, cyclomotoristes ou passagers de voiture.

Le comité de prévention et de sécurité routière qui est un partenaire important dans cette lutte contre l’insécurité routière, anime depuis plusieurs années des séances de sensibilisation dans des établissements scolaires du second degré pour inculquer aux élèves la notion de vulnérabilité du corps humain et les limites des facultés humaines ainsi que les dangers encourus en deux roues (traumatologie) afin de diminuer la prise de risques sur les routes.

Sur le plan pédagogique, les animateurs interviennent de la manière suivante :

– Pour les élèves des classes de 5ème, 3ème, CETAD et SEGPA, la séance de sensibilisation, complète le programme dispensé par les enseignants dans le cadre du volet théorique du brevet de sécurité routière (BSR). Les dangers encourus lors des déplacements à pied, à vélo ou en deux roues motorisés, la vitesse avec la violence des chocs en cas d’accident sont des sujets abordés.

– Pour les lycéens, des classes de seconde qui sont en âge de s’inscrire à l’apprentissage anticipé de la conduite, les données traitées précédemment seront revues. Le thème des sorties nocturnes, la circulation à bord d’un véhicule conduit par un chauffeur sous l’emprise de l’alcool, seront également travaillés avec les élèves. Ainsi, 375 séances d’une durée de deux heures sont prévues au programme de la prévention routière pour l’année scolaire 2016-2017, celles-ci étant réparties dans les établissements scolaires publics et privés de Tahiti et Moorea.

Extrait du conseil des ministres

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close