4400 salariés déclarés dans le secteur « Construction » en 2016

Le secteur Construction clôture l’année 2016 avec 4 400 salariés déclarés, soit 570 emplois de plus qu’au plus bas niveau historique de janvier 2015, constate l’Institut de la statistique (ISPF) dans son bilan annuel.

Les effectifs salariés annuels moyens ont progressé de 1,8 % en un an. Cette progression a été continue sur l’année 2016, ce qui ne s’était pas produit depuis l’entrée en crise du secteur en 2007 ; la majeure partie de l’augmentation s’est produite au second semestre.

Les effectifs salariés du secteur Construction progressent pour la deuxième année consécutive. La création nette d’emplois opérée par le secteur Construction pour l’année 2016 est légèrement inférieure à celle observée dans le champ ICS1 hors Construction (+ 2,1 %), et plus élevé que celle de l’économie polynésienne dans son ensemble (+ 1,3 %).

Cette évolution est concomitante à la mise en place de deux dispositifs d’aide à l’emploi et à la baisse du chiffre d’affaires du secteur sur la même période. Les effectifs augmentent dans tous les corps de métiers, hormis les Travaux Spéciaux où ils sont stables. Pour le  Génie Civil et le Second OEuvre, la progression est trois fois plus forte que celle de l’ensemble ICS hors Construction. Les effectifs du Génie Civil repassent pour la première fois depuis dix ans au-dessus du seuil des 1 000 salariés.

Quant à la masse salariale annuelle du secteur, elle s’établit pour l’année 2016 à 11 milliards de F.CFP, en légère hausse de 160 millions de F.CFP par rapport à 2015 (+ 1,5 %). L’essentiel de cette augmentation est lié aux résultats du Génie Civil : sa masse salariale est la plus importante de ces dix dernières années et s’accroît de 7,2 % entre 2015 et 2016. Dans une moindre mesure, la masse salariale progresse également dans le Second OEuvre (+ 1,9 %). Dans le Gros OEuvre, la baisse des effectifs annuels moyens et du salaire médian fait diminuer mécaniquement la masse salariale de 2,7 %.

A partir du bilan ISPF

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close