4ème Sommet France-Océanie: la question du changement climatique à l’échelle régionale

Dans un communiqué de presse conjoint, Philippe GERMAIN, le président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie , et Édouard FRITCH, président de la Polynésie française , saluent la décision prise d’organiser le 4ème Sommet France-Océanie à Paris, en marge de la COP 21.

A l’issue du comité des signataires de l’Accord de Nouméa, le Premier Ministre M. Manuel VALLS a pris l’engagement que le 4ème Sommet France-Océanie se tiendrait en marge de la prochaine conférence des Parties à la Convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique, la COP 21 au début du mois de décembre de cette année.

Nous souhaitons saluer cette importante décision.

Après les sommets France-Océanie de Papeete en 2003, de Paris en 2006 et de Nouméa en 2009, ce 4ème Sommet constituera une formidable occasion pour le Président de la République de rappeler et de consacrer l’important travail mené par la France et ses collectivités du Pacifique pour que le Sommet Paris Climat 2015 aboutisse à un Accord le plus ambitieux possible et le plus conforme aux attentes et aux intérêts des pays et territoires insulaires océaniens.

Le Pacifique constitue le poumon de notre planète et sa plus vaste réserve halieutique. L’enjeu climatique interpelle tout particulièrement nos institutions et nos populations. En réunissant à Paris, à la veille de cette grande conférence climat, l’ensemble des États et territoires du Pacifique, la France démontre qu’elle est partie intégrante de notre région et qu’elle partage nos préoccupations face à notre extrême vulnérabilité aux conséquences catastrophiques du changement climatique. Cette décision marque aussi la reconnaissance de l’extraordinaire mobilisation de nos collectivités [face aux enjeux et défis du changement climatique], dont les sommets Oceania 21 à Nouméa et la conférence à Tahiti du Groupe des Leaders Polynésiens sur la COP 21 en sont les exemples probants.

Pour la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française et Wallis et Futuna, ce sommet constituera l’occasion de fédérer à nouveau notre région autour des ambitions de réussite de la COP 21 portées par la France et l’Union européenne.

Nous oeuvrerons pleinement à la réussite de ce sommet historique.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close