56 100 Fcfp, prix moyen du kilo de vanille à l’export

Plantez, plantez, plantez…disait jadis un ancien président du Pays. Sur un point, il semble avoir raison…

En effet, les recettes tirées des exportations de vanille, second contributeur aux exportations polynésiennes, ont progressé de 71 % au cours des onze premiers mois de l’année, de janvier à novembre 2017, avec un volume en hausse de 9 %. En pourcentage, c’est le meilleur résultat mis en exergue par l’Institut de la statistique.

Sur cette même période, la vanille a donc rapporté la bagatelle de 562 millions de Fcfp contre 328 millions un an plus tôt. Certes, c’est beaucoup moins que la perle de Tahiti (7,8 milliards Fcfp) mais la performance méritait d’être soulignée.

Plus important encore pour les producteurs, originaires principalement des Iles Sous-le-Vent (Raiatea et Tahaa), le prix moyen au kilo de cet « or vert » a augmenté de 57 % pour atteindre 56 100 F.CFP.

Il ne reste plus désormais qu’à poursuivre dans cette voie, tant sur le plan qualitatif que quantitatif; d’où l’objectif – à moyen terme – d’obtenir une appellation d’origine contrôlée pour donner une véritable reconnaissance, un terroir à ce produit, sans pour autant chercher à concurrencer la vanille de Madagascar, bien meilleure marché et donc, beaucoup recherchée par les pâtissiers du monde entier.

Source: ISPF

Photo d’archives

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close