60 millions Fcfp de subventions en faveur du tissu associatif à Papeete

Lors du conseil municipal du lundi 29 août 2016, les élus de Papeete ont pris un certain nombre de décisions dont voici les grandes lignes.

Surveillance et gardiennage des structures de la Ville de Papeete

Un appel d’offres pour la surveillance et le gardiennage des structures de la Ville de Papeete pour la période 2017-2019 va être lancé. Sont concernés le marché municipal Mapuru a Paraita, les équipements sportifs et de proximité, les bâtiments de l’Hôtel de ville, et à titre exceptionnel l’enceinte du parc à matériel de Tipaerui et d’autres structures communales en cas de besoin.

Nettoyage des structures

Le nettoyage des structures de la Ville de Papeete va également faire l’objet d’un appel d’offres ; l’opération sera menée en trois phases. Sont concernés :

Pour l’année 2017: les écoles communales To’ata, Pina’i, Taimoana et Paofai, les équipements sportifs et de proximité, et à titre exceptionnel d’autres structures communales en cas de besoin.

Pour l’année 2018 : en plus des structures précédemment citées, le marché municipal Mapuru a Paraita.

Pour l’année 2019 : en plus des structures précédemment citées, les locaux et sanitaires publics du parc Bougainville, de la Place Tarahoi, de la rue Collette et du marché municipal.

Mise aux normes d’hygiène et sécurisation du marché municipal

Un dossier de subvention est sollicité auprès du Pays, à hauteur de 70%, pour la mise aux normes d’hygiène et de sécurisation du marché municipal. L’ensemble de ces travaux est estimé à un peu plus de 137 millions de Fcfp. Le début des travaux est prévu pour le premier trimestre 2017, avec un délai prévisionnel de 15 mois.

Mouvement associatif : Papeete maintient son soutien

Chaque année, de nombreuses associations de jeunesse, culturelles ou sportives sont soutenues par la Ville de Papeete dans le cadre de leurs activités et des prestations qu’elles peuvent offrir à un large public de notre commune. Des dossiers de demande doivent être complétés avant d’être examinés par une commission d’attribution, en fonction de divers critères. Pour l’année 2016, 60 millions de Fcfp ont été inscrits au budget. Une première programmation en début d’année a déjà été attribuée. La seconde concerne :

– L’association Heiva’a Hoe, 200 000 Fcfp

– L’association des locataires de Temauri Village, 200 000 Fcfp

– Agir pour l’insertion, 1 million Fcfp

– L’AS Aorai, 500 000 Fcfp

– L’AS Dragon, 250 000 Fcfp

– Central Sport, 650 000 Fcfp

– L’association Excelsior, 250 000 Fcfp

– La fédération Heivai, 1 million Fcfp

– La Fédération polynésienne de protection civile, 1,2 million Fcfp

Mise en place du programme « Sport santé – ‘Ea ways i Papeete »

La Ville de Papeete poursuit sa politique sportive et de cohésion sociale en faveur des quartiers prioritaires. Ainsi, après la construction de plateaux sportifs, salles polyvalentes et maisons de quartiers, et l’organisation d’événements sportifs divers, la municipalité met en place le programme « Sport santé – ‘Ea ways i Papeete », sur une période allant de septembre 2016 à juin 2017.

Il s’agit notamment de poursuivre à Tipaerui et à La Mission et d’étendre à Titioro et Taunoa les cours de fitness lancés en 2015, complétés par une autre pratique sportive, la marche nordique, ainsi que par des ateliers cuisine animés par une professionnelle.

Il est par ailleurs envisagé une action de prévention alimentaire, en faveur des jeunes parents des quartiers, avec la tenue de consultations individuelles personnalisées et la mise en œuvre de cours de cuisine adaptés aux nourrissons, avec des menus faciles et pas chers. Les cours seront dispensés par une nutritionniste diplômée d’Etat.

Des séances d’activités aquatiques à la piscine municipale seront également proposées aux femmes enceintes et à celles ayant accouché après trois mois, en partenariat avec le Centre de la mère et de l’enfant.

Enfin, dans la perspective de contribuer à l’insertion sociale des jeunes en situation de déscolarisation et sans emploi, la commune prévoit d’inscrire ces derniers dans un programme qui comprend du cross fit et du water-polo. Ces séquences permettront la transmission de messages de prévention relatifs au respect, au fairplay, à la tolérance, etc.

Assainissement des eaux usées : un troisième avenant à la convention pour rétablir l’équilibre économique de la concession

Par Convention en date du 13 juin 2008, la commune de Papeete a confié au délégataire la SEML Te Ora no Ananahi la concession du service public de l’assainissement collectif des eaux usées sur la ville de Papeete.

Depuis 2008, la SEML a dû faire face à des chocs exogènes au contrat de concession :

–          La baisse des consommations d’eau potable (assiette sur laquelle est facturée l’assainissement) accélérée par la réforme tarifaire de l’eau potable de la ville de 2013 ;

–         La baisse des redevances (sans baisse de consommation) engendrée par le mécanisme de l’individualisation des compteurs autorisée par la réforme tarifaire de l’eau potable de 2013 ;

–         Le décalage du calendrier des financements publics. L’équilibre économique initial de la concession a été bâti en 2008 avec des recettes d’exploitation sur 25 ans jusqu’en 2038. À ce jour, la SEML envisage 40% des raccordables sur 22 ans d’exploitation, 30% sur 19 ans suite au retard de financement du programme FED et moins de 17 ans pour les 30% restants ;

–         Surcoût d’exploitation (charges fixes) de la station dans l’attente des recettes de raccordement de la zone FED (2020).

–        Les coûts de travaux plus importants que prévus impactent également le prévisionnel (amortissement, fonds de renouvellement).

Le projet d’avenant n°3 vise à rétablir l’équilibre économique de la concession suite à ces chocs exogènes et a pour objet de : maintenir la durée de la concession à 30 ans (qui avait été réduite à 20 ans par la loi de Pays 2009) ; mettre en place une subvention pluriannuelle d’exploitation jusqu’en 2021 dans l’attente des raccordements de la zone FED pour absorber le contrecoup de la réforme tarifaire de l’eau potable de la ville et l’impact du décalage des financements publics (afin de contenir la réforme tarifaire des eaux usées) ; revoir la tarification des eaux usées, et actualiser le règlement de service et la convention de rejet ordinaire.

Transfert foncier d’une portion de la servitude Le Parc pour l’aménagement de l’entrée ouest de la Ville de Papeete, quartier de l’Uranie

La Ville de Papeete a finalisé la route de l’Uranie en 2009, qui dessert désormais plusieurs résidences, soit près de mille foyers transitant par le croisement Uranie / Destremau. Afin que ce carrefour très fréquenté soit réaménagé pour permettre aux résidents de l’Uranie de couper les trois voies du bas de la RDO, la commune a négocié le transfert, dans son domaine, du bas de la servitude Le Parc d’une superficie de 811,5 m2 afin de le fusionner à la route de l’Uranie et d’y installer un feu de circulation. L’élargissement de la chaussée en 2×2 voies et la réalisation d’un trottoir de chaque côté sont également prévus. En contrepartie, la ville diligentera les travaux de rénovation du réseau d’adduction en eau potable et de réfection de la servitude Le Parc. Les travaux d’aménagement de l’entrée ouest de la ville seront sous la maîtrise d’ouvrage du Pays. Les appels d’offres ont été lancés courant août par la direction de l’Equipement.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close