A la mémoire des policiers morts pour la France

Le Haut-Commissaire de la République en Polynésie française, Lionel Beffre, a présidé, ce mardi 10 mai 2016 à 8h30, la cérémonie organisée à la mémoire des policiers Morts pour la France, en présence des autorités de l’Etat et du Pays, dans l’enceinte de l’hôtel de Police de Papeete.

A cette occasion, le représentant de l’Etat a décerné la médaille d’honneur de la police nationale, échelon argent, au Brigadier-chef Didier Lacharme.

IMG_4306

Voici le message adressé par le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve.IMG_4280

Une nouvelle fois, nous voici rassemblés, pour nous souvenir des policiers Morts pour la France et pour rendre hommage à leur esprit de sacrifice.

Dans notre Histoire, à chaque fois que la République a été menacée, il s’est toujours trouvé des femmes et des hommes appartenant aux forces de l’ordre pour la défendre. A chaque fois que la France a été frappée au cœur, il s’est toujours trouvé des policiers et des gendarmes pour verser leur sang pour elle. Ce fût le cas, voici plus de 70 ans, lorsque de nombreux policiers et agents du Ministère de l’Intérieur participèrent à la Libération de la France occupée par les nazis. 167 policiers de la Préfecture de Police perdirent ainsi la vie, dans des combats héroïques pour libérer Paris en août 1944. 

Mais c’est dans l’ensemble du pays, en Métropole comme outre-mer, dans nos villes et dans nos villages, que demeure le souvenir de ces serviteurs de l’Etat, morts pour un idéal : la République. Depuis janvier 2015, six policiers ont perdu la vie en service ou en mission, dont deux au cours des 12 derniers mois, souvent dans des conditions particulièrement violentes. En 2015, le courage des femmes et des hommes qui composent les forces de l’ordre a été, une fois de plus, mis à rude épreuve. Par deux fois, en janvier et en novembre, des attentats d’une gravité sans précédent ont, en effet, été commis sur notre sol, provoquant la mort de 147 victimes et faisant des centaines de blessés.IMG_4322

Jamais, au cours de notre histoire récente, la menace terroriste n’a été, dans notre pays, aussi élevée qu’aujourd’hui. Les Français éprouvent, à l’égard des policiers et des gendarmes, une immense reconnaissance et une profonde gratitude pour l’engagement et le dévouement dont ils ont fait preuve en ces journées tragiques. 

L’hommage que nous rendons à ceux qui ont fait le sacrifice de leur vie est aussi l’occasion pour moi de saluer les policiers et les gendarmes qui ont été les premiers à se rendre sur les différents lieux des attentats en janvier, comme en novembre. Chacun d’entre eux, a réagi, dans ces circonstances dramatiques, avec un très grand courage. Mais aussi, avec beaucoup de sang froid et de professionnalisme face à une horreur sans nom. En toutes circonstances, face aux crises du quotidien comme aux menaces les plus graves, vous êtes en première ligne pour défendre l’état de droit et la sécurité de nos concitoyens.

Contre toutes les violences, vous êtes notre plus solide rempart. Plus que jamais, l’autorité de l’Etat, que vous incarnez, est une condition de la cohésion nationale, de l’exercice de nos libertés et du respect de la loi républicaine. A chacun d’entre vous, en cette journée de recueillement patriotique, je veux exprimer mon estime,ma confiance et mon indéfectible soutien.

Vive la Police Nationale, vive la République, vive la France !

 

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close