A l’heure de la détente américano-coréenne

Donald Trump s’est déclaré prêt à rencontrer Kim Jong-un d’ici au mois de mai en réponse à l’offre du leader nord-coréen d’organiser un sommet historique et inédit entre les Etats-Unis et la Corée du Nord.

La date et le lieu de ce qui s’apparente au plus gros pari diplomatique de Trump depuis son accession à la Maison blanche, en janvier 2017, restent à déterminer.

Ce spectaculaire développement dans le dossier nord-coréen, salué par la Chine et la Russie et accueilli avec plus de réserves par le Japon, a été annoncé jeudi soir à la Maison blanche par le conseiller sud-coréen à la sécurité nationale, Chung Eui-yong, qui avait été longuement reçu en début de semaine par Kim Jong-un à Pyongyang.

Le président américain l’a confirmé. « Une réunion est en préparation », a-t-il écrit jeudi soir sur Twitter, précisant que « de gros progrès sont faits mais les sanctions resteront maintenues jusqu’à ce qu’un accord soit conclu ».

Le leader nord-coréen, dans l’offre remise à Trump, s’engage à oeuvrer à la « dénucléarisation » de la péninsule coréenne et à suspendre « tout nouveau test nucléaire ou de missile », a ajouté devant la presse le responsable sud-coréen.

« Le président Trump a dit qu’il rencontrerait Kim Jong-un d’ici au mois de mai », a poursuivi Chung Eui-yong, après un entretien avec le président américain.

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close