A Maupiti, R. Yeddou salue le volontarisme de l’équipe municipale

Le chef des subdivisions administratives des îles du Vent et des îles-sous-le-Vent, Raymond Yeddou, a entrepris sa première visite officielle dans la commune de Maupiti, ce vendredi 13 janvier 2017.

Le représentant de l’Etat a été accueilli par Woullingson Raufauore, maire de la commune, ainsi que par les élus du conseil municipal venus lui souhaiter la bienvenue.

Une réunion de travail, tenue en mairie, a permis une présentation des dossiers et des problématiques particulières de l’île de Maupiti, commune située la plus à l’ouest de l’archipel de la Société.

Conscient des enjeux communaux notamment ceux liés à la desserte de l’île, à l’éducation, aux questions relevant des services publics environnementaux ou encore de sécurité civile, Raymond Yeddou a souligné sa pleine disponibilité et sa volonté de poursuivre l’étroite collaboration des services de l’Etat. Cette visite été aussi l’occasion de faire le point sur l’important programme d’investissements en cours de réalisation dans la commune, financé par le Fonds Intercommunal de Péréquation (FIP) ou d’autres budgets opérationnels de l’Etat, et sur la mise en place de l’intercommunalité autour de la communauté de communes Hava’i.

Les dossiers concernant l’alimentation en eau potable qui constituent une véritable priorité pour l’île, où la desserte n’est pas optimale, ont fait l’objet d’échanges approfondis. L’actualisation du schéma directeur de l’alimentation en eau potable (financée à hauteur de 80% par le FIP) pour laquelle l’Etat intervient par le soutien technique de la Direction de l’ingénierie publique du haut-commissariat, en tant que maître d‘œuvre, a été soulignée.

La délégation s’est ensuite déplacée vers l’école élémentaire et le centre d’incendie et de secours dont les moyens seront prochainement renforcés. Ces visites ont permis d’échanger sur les opérations déjà financées et en cours de réalisation, telles que la reconstruction de l’école, d’un coût de 89,2 millions de FCFP (95 % FIP) ou l’acquisition de moyens visant à assurer une plus grande sécurité aux habitants de l’île tels l’achat d’un bateau d’intervention pour un montant de près de 6,3 millions de FCFP (80 % FIP et 20% Etat). Le maire de Maupiti sera ainsi en mesure d’assurer pleinement son pouvoir de police administrative, notamment en matière de baignade, sur les nombreux motus qui entourent l’île.

Avec la prochaine mise en place de sirènes d’alerte tsunami supplémentaires a été évoquée la nécessaire actualisation du plan communal de sauvegarde. La démarche recevra l’appui technique de la Direction de la Défense et de la Protection Civile du Haut-commissariat.

Soulignant combien l’Etat était sensible à la situation des îles éloignées, le chef de la Subdivision administrative des Iles sous-le-Vent a encouragé les élus à poursuivre dans la voie de la modernisation des équipements structurants de la commune, il n’a pas manqué de saluer le volontarisme de l’équipe municipale et s’est félicité des relations de travail constructives entretenues avec les services de l’Etat et notamment la Subdivision des îles-sous-le-Vent.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close