A partir de mercredi, nous vivrons à crédit sur le dos de la planète – Tahitinews

A partir de mercredi, nous vivrons à crédit sur le dos de la planète

À partir de ce mercredi, nous vivrons à crédit sur le dos de la Terre. C’est chaque année de plus en plus tôt. Un paradoxe, alors qu’on n’a jamais autant parlé d’environnement.

« En seulement sept mois, l’humanité a émis plus de carbone que ce que les océans et les forêts sont en mesure d’absorber chaque année, pêché plus de poissons, abattu plus d’arbres, fait plus de récoltes que ce que la Terre peut nous procurer en un an. » Ce constat alarmiste, c’est le fonds mondial pour la nature (WWF) qui le dresse.

Comme chaque année, le Global Footprint Network calcule le jour précis au-delà duquel l’humanité « vit à crédit » sur le dos de la planète, qui ne peut pas fournir assez de ressources naturelles pour satisfaire aux besoins de la population du globe. Et ce « jour du dépassement » tombe cette année le 1er août. Cette date est la plus précoce jamais enregistrée depuis le lancement de cette opération au début des années 1970, quand la date retenue était alors celle du 29 décembre.

« Nous savons qu’il n’est pas soutenable pour un ménage ou une entreprise de vivre à crédit, mais c’est exactement ce que nous faisons avec la planète, dénonce le WWF France. Les conséquences sont déjà visibles : déforestation, chute des stocks de poissons, sécheresses, érosion des sols… »

Paradoxe

Ce « jour du dépassement » de plus en plus précoce traduit un paradoxe : jamais l’humanité ne s’est autant préoccupée que ces dernières années de la protection de la planète, mais jamais elle ne s’est aussi mal portée. Et la France, souvent donneuse de leçons en matière écologique, ferait bien de balayer devant sa porte.

« Il y a une prise de conscience à tous les échelons, les entreprises intègrent l’urgence écologique et les citoyens y sont de plus en plus sensibles, mais nous sommes comme des enfants sans parent, sans arbitre ou adulte pour nous fixer des limites », estime Valérie Gramond, directrice des programmes du WWF.

Des (…)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close