« A’ata – Smile for peace »: la violence combattue par l’image

 

Le Président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et la ministre de l’Education et de l’enseignement supérieur, de la jeunesse et des sports, Nicole Sanquer-Fareata, se sont rendus mercredi matin, au Centre hospitalier de la Polynésie française (CHPF) ainsi qu’au lycée Aorai de Pirae, afin d’assister au lancement de l’opération « A’ata – Smile for peace ».

A la suite d’un tragique fait divers qui a marqué la fin de l’année 2015, la photographe et réalisatrice Marie-Hélène Villierme, l’association Pacific Storytellers et les étudiants en photographie de l’École de Commerce de Tahiti (ECT) ont décidé de mener cette opération artistique et sociale pour apporter leur voix, résolument positive et innovante, sur le sujet de la violence à Tahiti et dans les archipels.

À partir de la problématique de la violence, les jeunes de l’ECT Tahiti ont voulu user de moyens non-violents comme l’image, avec ce message fort: « Nous agissons pour nous rappeler que la joie de vivre et la générosité sont des valeurs polynésiennes et que la montée des violences ne doit pas nous les faire oublier ».2016-04-16-SMILE FOR PEACE (58)Environ 1 000 portraits individuels ont ainsi été réalisés, où figurent des visages souriants, riants, inspirant instantanément la joie, et sont affichés sur des surfaces visibles par le plus grand nombre, et ce dans plusieurs communes de Tahiti, sur une période d’un mois ou un an, selon le lieu. Plusieurs partenaires institutionnels, sportifs, des artistes, des étudiants, des entreprises locales, ainsi que des membres de la société civile ont pris part à cette opération.

Cette action s’inscrit également dans le cadre du projet « Inside Out », un grand projet participatif mondial ayant pour objectif de « transformer les messages des populations en œuvre d’art ». A ce jour, ce dernier implique la participation de plus de 130 pays, avec plus de 250 000 posters imprimés, et engendre également la création de plus de 1 000 groupes d’action. Chaque pays et chaque groupe d’action ont le choix sur la cause qu’ils souhaitent défendre.

Outre l’effet rassembleur de cette opération, celle-ci permettra notamment une visibilité internationale de la destination en matière de tourisme, et ce grâce à l’organisation Inside Out.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close