Absentéisme: les députés remis au pas

Les déclarations de François de Rugy sur les sanctions pour les députés « multirécidivistes de l’absence », notamment lors des votes solennels, ont fait des remous mardi à l’Assemblée, avec des critiques de plusieurs groupes politiques.

Le président (LREM) de l’Assemblée nationale a souhaité dimanche sur BFMTV faire « appliquer strictement » les sanctions financières pour les députés qui seraient « multirécidivistes de l’absence », pouvant atteindre « 4.320 euros d’amende » en cas de présence à moins des deux tiers des scrutins solennels.

Il en a reparlé mardi lors de la conférence des présidents, qui réunit notamment les présidents des groupes politiques, dont certains ont marqué leur désapprobation. Dans les propos du président de l’Assemblée, « ce serait moins les sanctions en soi contre les absentéistes que la volonté de supprimer la délégation de vote qui aurait déplu », selon un participant à la réunion.

« Des méthodes de petit comptable »

« C’est assez invraisemblable. Quand on est député, on n’est pas fonctionnaire, on n’est pas salarié de François de Rugy ou du bureau de l’Assemblée nationale, et on n’est pas là pour marcher avec une pointeuse », s’est exclamé le chef de file des députés LR, Christian Jacob, lors d’une conférence de presse.

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close