Accès gratuit au Musée du Quai Branly pour les Polynésiens « évasanés »

 

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le président du Musée du Quai Branly – Jacques Chirac, Stéphane Martin, ont signé mercredi après-midi, à la Délégation de la Polynésie française à Paris, une convention visant à proposer aux ressortissants polynésiens faisant l’objet de soins médicaux en métropole, des invitations pour visiter les collections et expositions de l’établissement culturel.

Edouard Fritch a chaleureusement remercié Stéphane Martin pour « ce geste en faveur des Polynésiens » soignés dans l’Hexagone. « Merci de leur permettre d’avoir un moment pour penser à autre chose durant la période difficile qu’ils traversent et avoir l’occasion de connaître encore davantage leur culture », a-t-il insisté. Le président a, par ailleurs, salué l’investissement des associations et des bénévoles auprès des évasanés et de leurs accompagnateurs.

« Les Polynésiens font partie de la famille du Musée »

S’associant aux remerciements d’Edouard Fritch, Heremoana Maamaatuaiahutapu a souligné l’attachement profond de Stéphane Martin pour le fenua et sa fine connaissance des Marquises, rappelant le succès de l’exposition Mata Hoata, organisée en 2016 au Musée du Quai Branly – Jacques Chirac. « C’est un geste important pour la communauté polynésienne et une grande chance, car le Musée compte parmi les plus grandes institutions culturelles sur le plan international », a-t-il indiqué.

Pour sa part, Stéphane Martin a affirmé que les Polynésiens faisaient « partie de la famille du Musée du Quai Branly – Jacques Chirac ». « C’est toujours un plaisir de pouvoir vous aider », a-t-il assuré.

Une exceptionnelle collection

Grâce à cet accord initié par la Délégation de la Polynésie française à Paris, les Polynésiens en évacuation sanitaire en métropole pourront désormais accéder gratuitement au Musée du Quai Branly, dans la limite des invitations prévues par la convention. L’occasion pour eux de découvrir l’exceptionnelle collection de pièces originaires de Polynésie et de toutes les régions du monde. Des visites seront organisées par la Délégation, en coordination avec l’établissement culturel et avec le soutien des associations d’entraide sociale et de bénévoles.

Dans le même esprit, la Délégation a entamé des démarches auprès de musées parisiens et de sociétés de divertissement (bateaux mouches, visite de la Tour Eiffel, etc), pour permettre aux Polynésiens soignés dans l’Hexagone, d’accéder à des conditions privilégiées aux prestations proposées par ces derniers.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close