Accords de Papeete : « les engagements de l’Etat deviendront réalité en décembre 2016 », assure Edouard Fritch

Le président Edouard Fritch a été reçu, jeudi, au Quai d’Orsay, à Paris, par Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères et du développement international.

Au centre des échanges, l’obtention du statut de membre à part entière au Forum des îles du Pacifique, ainsi que la concrétisation des engagements pris par le président de la République au travers des futurs Accords de Papeete.

« J’ai rencontré l’ancien Premier ministre qui a beaucoup aidé la Polynésie française. Il est à l’origine des bonnes relations que nous avons avec l’Etat. J’ai tenu, aujourd’hui, à le remercier car les résultats sont positifs », a indiqué le président Fritch au sortir de son entretien avec le chef de la diplomatie française.

Les deux hommes ont évoqué, notamment, le prochain déplacement du président à New York à l’ONU et les très bonnes relations entretenues avec les Etats indépendants du Pacifique sud. « Ces Etats ont proposé notre adhésion au Forum qui sera sans doute discutée dès le mois d’août à Fidji lors de la réunion des ministères des Affaires étrangères et lors du prochain Forum qui se tiendra au début du mois de septembre », a indiqué le président Fritch.

Aux yeux du président Fritch, il est important que la France soutienne le Pays, grâce aux liens diplomatiques entretenus avec ces mêmes nations, et ce, tandis qu’est défini le contrat qui déterminera l’obtention du statut de membre à part entière de la Polynésie française.

Les statuts du Forum exigent que les Pays soient pratiquement indépendants pour être admis en tant que membre à part entière. Pour autant, la Polynésie a acquis le principe d’une dérogation à cette règle. « La Nouvelle-Zélande nous soutient et il y a quinze jours l’Australie a ouvertement annoncé qu’elle soutenait les candidatures de la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie française », a souligné le président du Pays.

« Tous en ordre de marche »

Plus largement, le président Edouard Frich s’est réjoui des engagements pris par le président de la République François Hollande lors de sa venue en février dernier en Polynésie : « Nous étions plusieurs à avoir apprécié la profondeur des messages du Chef de l’Etat ».

La mise en forme et en chantier de ces mesures prendra, certes, un peu de temps, a-t-il convenu. Il convient en effet d’écrire les lois, et d’inscrire l’ensemble au budget : « Tel était l’objet de notre déplacement à Paris et des séances de travail que nous avons eues à l’Elysée, comme à Matignon et hier soir encore au ministère des Outremer ».

Lors de chacune de ces réunions, ce qui a été annoncé était conforme à ce qui avait été déclaré, s’est félicité Edouard Fritch : « Il n’y a pas de reniement. Nous sommes tous en ordre de marche ! ». Il fallait, à l’occasion de cette mission à Paris, confirmer certaines options retenues par le cabinet du président de la République et « nous sommes en phase », a-t-il précisé.

Dans les semaines à venir, le gouvernement de la Polynésie française transmettra ses derniers travaux. Cette étape précédera la rédaction des lois et autres conventions pour la fin de l’année. « L’objectif est que ces engagements deviennent réalité en décembre 2016 », a conclu le président Fritch.

Cette réunion avec Jean-Marc Ayrault a eu lieu en présence de l’Ambassadeur Christian Lechervy, secrétaire permanent pour le Pacifique, des députés Maina Sage et Jean-Paul Tuaiva, ainsi que de Thierry Nhun-Fat et Etienne Howan, conseillers du président de la Polynésie française.

Communiqué du gouvernement

 

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close