Accords FRANZ pour mieux faire face aux catastrophes naturelles

Le Haut-Commissaire de la République, représenté par Marie Baville, directrice de cabinet du Haut-Commissaire, a participé ce lundi matin, à la première réunion technique entre les trois pays signataires de l’accords FRANZ, entre les représentants de la France, par Marie Baville, du représentant de l’Australie, par Michael Hasset, du représentant de la Nouvelle-Zélande, par Anton Ojala et de leurs délégations respectives.

La passation de la présidence de FRANZ de la Nouvelle-Zélande à la France s’est faite à l’issue des discours prononcés par Marie Baville et Anton OjalaIMG_9424

L’ouverture officielle du séminaire FRANZ par le Haut-Commissaire de la République en Polynésie française, interviendra demain, en présence de représentants du gouvernement de la Polynésie française, de représentants de plusieurs pays du Pacifique Sud, qui ont bénéficié de l’aide des trois pays signataires des accords FRANZ (en 1992) qui prévoient une présidence tournante de deux ans.IMG_9411

Ces accords consistent principalement à la mutualisation des moyens afin d’intervenir dans les pays du Pacifique Sud, victimes de catastrophes naturelles.

Voici à présent le discours prononcé ce matin par la directrice de cabinet du Haut-Commissaire.

Monsieur l’Ambassadeur de France au Vanuatu,

Mesdames les Premières conseillères des ambassades de France en Australie et en Nouvelle-Zélande,

Mesdames et messieurs,

C’est avec plaisir que je tiens tout d’abord à souhaiter la bienvenue en Polynésie française à l’ensemble des participants à la réunion annuelle des accords entre la France, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, dits accords « FRANZ ».

En 23 ans d’existence, les accords FRANZ ont mis en place une coopération permettant la mise en commun des moyens civils et militaires des trois pays signataires en cas d’intervention dans un pays du Pacifique frappé par une catastrophe naturelle.

Le dispositif mis en place poursuit en particulier les objectifs suivants :

Maintenir un contact permanent entre nos trois pays par le canal de nos ambassades ;

Développer une coopération étroite avec les pays insulaires de la zone Pacifique sud ;

Coordonner la mise en oeuvre éventuelle de nos moyens de projection ;

Assurer une surveillance météorologique permanente.

A l’occasion du séminaire, qui s’était tenu en 2014 à Wellington, il avait été souligné la nécessité de poursuivre l’amélioration de nos capacités d’intervention, tout en renforçant les relations entre nos nations.

Les pays partenaires avaient identifié le besoin de s’entendre sur la définition de standards communs en termes d’approvisionnements d’urgence et de procédures logistiques.

L’année 2015 a une fois de plus permis de démontrer la pertinence des accords FRANZ, qui ont garanti une action efficace et coordonnées de nos trois pays à l’occasion du passage du cyclone PAM au Vanuatu.

J’en profite pour remercier les acteurs de cette coordination de moyens qu’ils soient civils, militaires ou bénévoles.

La réunion qui commence aujourd’hui et qui durera trois jours visera donc à tirer tous les enseignements de cette intervention récente, et à poursuivre les travaux d’amélioration de la coordination et de la lisibilité de nos interventions. Elle pourra profiter de la présence des pays bénéficiaires avec des temps forts d’échanges et de convivialité

Elle aura pour objectif supplémentaire de fixer le programme de travail qui sera mis en oeuvre au cours de l’année à venir, afin de définir des standards opérationnels communs. Ces standards vous seront présentés pour approbation lors de la prochaine réunion FRANZ, organisée à Nouméa sous la direction du Haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie.

Notre première journée sera consacrée, après la présentation du bilan de la présidence néo-zélandaise et le transfert de cette présidence à la France, à, successivement :

L’organisation nationale de la gestion de crise de chacun des pays partenaires ;

La présentation des structures nationales FRANZ hors situation de crise ;

Les mécanismes décisionnels de gestion de crise spécifiques à la mise en oeuvre des accords FRANZ, en particulier dans le cadre de la présidence française ;

les bonnes pratiques issues de la dernière intervention au Vanuatu ;

enfin, la méthode de travail proposée pour définir des standards opérationnels communs.

Les deux journées suivantes du séminaire seront dédiées à la prise en compte des retours d’expérience de différentes interventions, grâce notamment aux apports des états du Pacifique Sud ayant bénéficié de l’aide des pays signataires des accords. Quatre pays ont répondu favorablement à notre invitation. Il s’agit des Iles Cook, des îles Fidji, du Tonga, et du Vanuatu. Nous les accueillerons en partenariat avec la collectivité d’outre-mer Polynésie française.

Pour conclure, je réitèrerai mes plus sincères remerciements à toutes les délégations représentant l’Australie, la Nouvelle-Zélande et la France de métropole et d’outre-mer. Votre présence est importante et je souhaite à tous une réunion fructueuse.

J’ajoute enfin que selon les dernières prévisions disponibles, la prochaine saison chaude, pourrait, hélas, apporter une nouvelle fois la preuve de l’utilité de notre coopération en raison de la puissance prévue du phénomène EL NIÑO et des risques associés de cyclones dans le Pacifique Sud. Une présentation spécifique vous sera d’ailleurs faite dès demain sur ce sujet.

Je souhaite donc que le partage de nos expériences respectives au cours de ce séminaire constitue une formidable opportunité de mieux nous préparer à une intervention éventuelle dans les mois à venir.

Merci

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close