Adoption à l’APF d’un Fonds de garantie en faveur des entreprises

 

Les représentants de l’Assemblée de la Polynésie française ont adopté, jeudi, la création d’un fonds de garantie pour le développement économique de la Polynésie française.

La Polynésie française, la Banque Publique d’investissement (Bpifrance), l’Agence française de développement (AFD), la SOGEFOM et la SOFIDEP ont conclu une convention de partenariat dans le cadre de la mise en place du dispositif « Prêt de Développement Polynésie française ».

L’accord prévoit que les garanties de couverture des prêts par la BPI France soient apportées à hauteur de 40% par la SOGEFOM, 40% par la Polynésie française et 20% par la BPI France

Cette offre de prêt, destinée à financer les dépenses de développement dont la nature risquée (dépenses immatérielles, besoin en fonds de roulement, petit matériel à faible valeur de gage) est difficilement appréhendée par les établissements financiers classiques sur une longue durée, varie entre 1,2 et 6 millions Fcfp, pour une durée maximale de cinq ans. Elle n’est assortie d’aucune garantie, ni sur l’objet financé, ni du chef de l’emprunteur.

La SOFIDEP agira pour le compte de la BPI pour la distribution de ces prêts. Cette nouvelle disposition vient enrichir les outils financiers à destination des entreprises du Pays dans le cadre de la relance économique polynésienne.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close