AG de la PITA: plus de 200 participants réunis à Faa’a

 

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a participé ce lundi après-midi, à la cérémonie d’ouverture de la 20ème Assemblée Générale de la Pacific Islands Telecommunication Association (PITA), organisée cette année à l’hôtel Intercontinental.

La PITA a pour objectif d’améliorer, promouvoir et faciliter les échanges sur le sujet des télécommunications entre ses différents membres. L’association regroupe des entreprises spécialisées dans ce domaine, des agences internationales, des techniciens mais également de nombreux gouvernements de la région Pacifique. Ce sont plus de deux cents participants qui sont attendus au cours des cinq prochains jours, pour cette 20ème édition.

Dans son discours d’ouverture, le président Edouard Fritch a tenu à souligner l’aspect coopératif de cette réunion, espérant qu’elle soit l’occasion de marquer le souhait commun des Etats insulaires du Pacifique de développer leurs relations et évidemment leurs télécommunications dans les années à venir. Il a rappelé que la région Pacifique représentait un vaste territoire, où vivent plusieurs millions de personnes, et pour laquelle la solidarité océanienne constitue un atout considérable. Le Président a ainsi souligné que c’est en restant unis que les pays du Pacifique deviendraient des partenaires incontournables et respectés, qu’ils parviendraient à faire entendre leur voix et défendre les valeurs ancestrales qu’ils ont su protéger.

Edouard Fritch a également expliqué, en tant que ministre en charge de l’Office des Postes et Télécommunications, que les enjeux que représente l’évolution des télécommunications pour le développement du Pays lui étaient très familiers.

Parmi les points importants au programme des travaux de cette assemblée générale, il a cité notamment les procédures d’urgence à adopter en cas de catastrophe naturelle, la nécessité du maintien de l’accès satellitaire pour certaines populations isolées, ou encore le tournant écologique qui doit accompagner le développement du secteur.

Enfin, dans cette course à l’évolution basée sur une philosophie d’anticipation, le président a insisté sur l’importance de coller au plus près des réalités du quotidien de la population, rappelant que le choix de faire du facteur humain le seul moteur d’amélioration des technologies, était un choix que les pays du Pacifique se devaient de faire ensemble.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close