Agression de Vendin-le-Vieil: blocage lundi dans les prisons

 

Les syndicats appellent à un « blocage total » des prisons lundi dès 6 heures pour réclamer plus de sécurité après l’agression de trois surveillants par un détenu jihadiste dans le Pas-de-Calais.

« C’est une opération prison morte. Tout sera fait au ralenti. Les agents sont très déterminés », a déclaré Jean-François Forget de l’Ufap-Unsa Justice. Des débrayages ont déjà eu lieu dans plus d’un tiers des établissements pénitentiaires français, vendredi, au lendemain de l’agression qui a eu lieu à Vendin-le-Vieil.

L’appel à ce mouvement « reconductible » est lancé par les trois syndicats l’Ufap-Unsa Justice, syndicat majoritaire, la CGT Pénitentiaire et FO Pénitentiaire. « Tant qu’on ne trouvera pas un chemin d’entente avec le gouvernement, on ne lâchera rien », a affirmé Jean-François Forget qui dénonce « l’impunité totale » dans les prisons.

Dans un tract vendredi, l’Ufap-Unsa Justice, et la CGT Pénitentiaire dénonçaient le « laxisme » des gouvernements successifs face au traitement des détenus radicalisés les plus violents. La ministre de la Justice Nicole Belloubet doit se rendre mardi dans cette prison du Pas-de-Calais, où trois gardiens ont été blessés jeudi à l’arme blanche par l’islamiste allemand Christian Ganczarski, un des instigateurs de l’attentat contre la synagogue de Djerba (Tunisie), qui avait fait 21 morts en avril 2002.

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close