Angélo Frébault « suspendu » et donc « empêché », Mireille Duval monte au créneau – Tahitinews

Angélo Frébault « suspendu » et donc « empêché », Mireille Duval monte au créneau

Le pusch fomenté jeudi par le tandem Urima-Temarii pour reprendre le contrôle de la première centrale syndicale de salariés, n’a pas fini de faire des vagues.

En réponse à la réunion d’hier au cours de laquelle vingt-neuf secrétaires généraux ont désigné Jean-Paul Urima comme que le « digne successeur » d’Angélo Frébault, celui-ci étant parti voir si l’herbe était plus verte dans le pré orange…, le bureau confédéral représenté par sa première secrétaire générale adjointe, Mireille Duval, a tenu à mettre les choses au point.

A l’en croire, selon les statuts en vigueur, le bureau élu lors de congrès de 2017 a toute légitimité, et il faudra attendre le prochain rassemblement des militants pour installer une nouvelle équipe dirigeante. Cette phase devrait intervenir dans un délai de trois mois…D’ici là, elle assumera l’intérim au nom du secrétaire « empêché » car « suspendu » par une décision prise le 3 avril dernier.

Voilà un traitement, teinté de beaucoup de compréhension, vis-à-vis de quelqu’un qui s’est tout de même servi du syndicalisme pour obtenir ses galons de lieutenant du « vieux lion », quitte à faire capoter, courant mars, le projet de réforme de la Protection sociale généralisée. Mais qu’à cela ne tienne, si sa tentative de reconversion post-professionnelle ne prospérait pas au-delà du 6 mai, rien ne semble interdire son retour à la maison.

Aussi, pour Mireille Duval, s’exprimant sous le contrôle de Jean-Paul Galenon qui se fait néanmoins très discret depuis le début de l’agitation interne, « la deuxième tête (ndlr: Jean-Paul Urima) n’existe pas! » Pire, il aurait même été radié l’année dernière pour « atteinte délibérée à l’image de la CSTP-FO ». 

Décidément, tout ce beau monde, quel que soit le bord (pro ou anti-angélo), ne contribue pas à restaurer à l’image d’une centrale syndicale qui a du plomb dans l’aile.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close