Après la Lituanie, bientôt la Grèce pour quatre collégiens d’Afareaitu

Impliqué depuis le début de l’année scolaire dans un projet financé par l’Union Européenne, le collège d’Afareaitu continue à travailler au remplissage des wagons virtuels de son train culturel (www.theculturetrain.eu).

Dès la rentrée, les collégiens prenant une part active dans le projet, ont redécouvert ou approfondi leurs connaissances sur les arts graphiques de la Polynésie. Différents intervenants habitant Moorea  – couturières, tatoueurs – ont eu la gentillesse de venir partager bénévolement leurs savoirs avec les élèves qui ont ensuite pu produire à leur tour des articles en anglais sur les sujets abordés. Un groupe d’élèves a également eu l’opportunité de participer à des ateliers de confection de tapa lors du très réussi Festival du Tapa à Tahiti en novembre dernier.

Ainsi, le premier wagon du Train Culturel du collège d’Afareaitu, s’est rempli de documents concernant le tifaifai, le tatouage, le tapa et la peinture sur paréo. Ce sont ces sujets que quatre jeunes filles du collège (Poeiti, Moerai, Léa et Josie) sont allées présenter en Lituanie, du 1er au 5 décembre dernier. Elles ont particulièrement bien défendu l’héritage culturel polynésien en animant un atelier de confection de tifaifai pour les élèves et professeurs des pays partenaires du projet également présents en Lituanie (l’Allemagne, la Pologne, la Grèce et la Turquie).

Désormais, le deuxième wagon du train est lui aussi rempli. L’architecture est le second thème dans lequel les élèves se sont investis. Cette fois encore, grâce à l’intervention de bénévoles désireux de partager leur culture avec les jeunes de Moorea, les élèves ont appris énormément de choses sur la construction des marae, des farés traditionnels, des pirogues à voiles ou encore des toitures en feuilles de pandanus.

Du 2 au 6 mars prochain, c’est pour aller partager ce qu’ils ont appris que quatre autres élèves du collège s’envoleront pour la Grèce. Ranitea, Turama, Herearii et Teriimatatini pourront ainsi faire découvrir quelques facettes de l’architecture polynésienne aux adolescents européens qu’ils vont rencontrer à Athènes. Et à leur retour, ils auront à cœur de partager avec les autres élèves du collège ce qu’ils auront découvert sur l’architecture respective des cinq autres pays engagés dans le projet au cours de leur voyage.

Pascale CHALET, coordinateur du projet

« The culture train »

pchalet@hotmail.fr

89 30 70 87

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close