Après les attentats de Paris, les fans de rock ne veulent pas « céder à la peur »

Les Eagles of Death Metal, qui jouaient vendredi 13 novembre au Bataclan lorsque plusieurs hommes armés sont entrés dans la salle de concert bondée, ne sont pas un groupe de death metal, contrairement à ce que leur nom indique. Mais la communauté française des fans de hard rock s’est sentie particulièrement visée par le carnage ayant tué des dizaines de personnes, la plus meurtrière des six attaques qui ont frappé Paris ce 13 novembre.

D’abord parce que le groupe, proche artistiquement de Queens of the stone age ou des Foo Fighters et mené par l’emblématique Josh Homme, est connu des amateurs de grosses guitares californiennes. Aussi parce que la salle visée, le Bataclan, accueille régulièrement des concerts de metal. « J’étais au Bataclan vendredi dernier pour Children Of Bodom aussi, le Bataclan est la salle de concerts où je vais le plus, comme vous tous, cette salle représente pour moi beaucoup de bons moments partagés avec vous et la famille du métal en général », explique un internaute sur le forum du Hellfest, le gigantesque festival metal organisé chaque année à Clisson (Loire-Atlantique).

Un sentiment renforcé par le message de revendication publié par l’Etat islamique, ce 14 novembre, qui explique que les terroristes ont visé le Bataclan parce que s’y déroulait un concert « d’idolâtres » réunis dans « la perversité » – des qualificatifs souvent associés par les extrémistes religieux à la musique metal.

Alors que les terroristes pénétraient dans la salle du Bataclan, la rumeur de l’attaque commençait à se répandre parmi le public à la Cigale, une salle de concert du quartier Pigalle où se produisaient quatre groupes pour le festival des Inrocks. Le concert de Fat White Family a été interrompu aux alentours de 22 h 30, et depuis l’ensemble des dates parisiennes du festival annulées. Dans le public des Inrocks, on sortait son téléphone pour rassurer ses proches, et prendre des nouvelles sur les réseaux sociaux. Manifester sa solidarité. « Je suis rentrée à la (…)

Lire la suite sur lemonde.fr

Lire la suite : Après les attentats de Paris, les fans de rock ne veulent pas « céder à la peur »
Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close