Après les attentats de Paris, les jouets violents dans le collimateur

Pistolets en plastique, fausses mitraillettes et autres fusils… Autant de jouets qui ne seront plus à la vente ce Noël dans deux grandes enseignes de jouets. Ce lundi 23 novembre, les cartons repartent déjà chez les fabricants. « Ces armes sont trop ressemblantes, trop réalistes », explique Paul Pichard, responsable communication chez « JouéClub ». « Ils pourraient choquer la sensibilité de certains », explique-t-il.

« Cela alimente la psychose »

Au total, une quinzaine de produits a quitté les rayons sur plus de 8 000 jouets que compte le magasin. Une perte de chiffre d’affaires marginale pour les enseignes. Les clients, eux, saluent cette décision, mais émettent toutefois quelques réserves. « C’est peut-être un peu extrême, c’est aux parents de faire la part des choses », souligne une cliente du magasin de jouets. « J’ai peur que cela alimente la psychose », ajoute un autre. Pas de date de retour prévu dans les rayons, en tout cas pour le moment.

Après les attentats de Paris, les jouets violents dans le collimateur
Source: Yahoo Économie

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close