Arrêt de la bande AM dans les îles éloignées: le président Fritch monte au créneau

 

Dans un communiqué que nous reproduisons ci-dessous, le gouvernement dit avoir pris connaissance de l’interpellation de l’association Te Tia Ara relative à l’arrêt des émissions radiophoniques en ondes longues (bande AM).

Et d’ajouter: “Le gouvernement partage totalement les inquiétudes de l’association et plus largement des populations des îles éloignées.

De même que l’a fait le le Haut-commissaire, le président de la Polynésie française, sans attendre, a déjà saisi Mme Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, pour lui demander de reconsidérer sa décision.

La dispersion géographique de la Polynésie française ne permet pas à certaines îles éloignées de capter les émissions radiophoniques en modulation de fréquences (bande FM). La bande AM permettait de maintenir le lien social, et surtout de véhiculer les messages d’alerte, notamment à l’approche de cyclones ou de toute autre calamité naturelle.

Dans le cadre de la mission de service public qui lui est dévolue, le groupe France Télévisions se doit de prendre en compte les particularités géographiques de la Polynésie française et de maintenir ce vecteur d’information unique et indispensable aux populations isolées”.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close