Arrivée de French Blue…mais pas d’étude d’impact!

C’est en tous cas le seul regret exprimé par le président de l’assemblée, Marcel Tuihani, interrogé dimanche soir sur l’ouverture à la concurrence dans le secteur du transport aérien international.

A la question de savoir si l’implantation de la compagnie française « low-cost » pouvait présenter une opportunité ou bien une menace pour le développement touristique dans nos îles, l’invité de James Heaux est resté plutôt réservé, regrettant d’abord l’absence d’étude d’impact.

En second lieu, le président de l’assemblée croit savoir que la Polynésie française, comme nouvelle route opérée par French Blue à compter de mai 2018, aurait plutôt été choisie « par défaut ». Sans argumenter davantage…

Par ailleurs, au-delà des interrogations sur notre faible capacité hôtelière, Marcel Tuihani n’est pas convaincu du tout, contrairement à ce qui se dit, que la clientèle French Blue soit plus adaptée au standard de la petite hôtellerie et autres hébergements chez l’habitant. Et pour cause, cette offre hôtelière étant principalement localisée dans les archipels éloignés (Tuamotu et Marquises principalement), nos visiteurs seront confrontés au coût relativement élevé du transport aérien domestique (Air Tahiti) en rapport avec l’étendue de notre collectivité sur une surface grande comme l’Europe.

Autrement dit: une fois arrivés à Tahiti-Faa’a, ne vont-il pas se retrouver face à un rêve inaccessible ? La question mérite d’être posée.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close