Attaque au couteau en plein coeur de Melbourne: au moins un mort

Un homme originaire de Somalie et connu des services de renseignement a tué une personne au couteau et en a blessé deux autres vendredi en plein coeur de Melbourne, dans ce que la police australienne considère comme un acte terroriste, revendiqué par le groupe Etat islamique.

« Nous traitons désormais ceci comme un événement terroriste », a déclaré Graham Ashton, le patron de la police de l’Etat de Victoria, dans le sud de l’Australie.

Le suspect, qui a été capturé par la police et est mort en détention, « était connu de nous » et son véhicule 4×4 était rempli de bouteilles de gaz, a-t-il ajouté.

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué l’attaque par l’intermédiaire de son agence de propagande Amaq.

« L’auteur de l’opération (…) à Melbourne (…) était un combattant de l’Etat islamique et a mené l’opération en réponse à des appels à cibler des ressortissants des pays membres de la coalition » internationale antijihadistes dirigée par les Etats-Unis, a indiqué Amaq.

D’après des témoins, l’homme s’est mis à attaquer des piétons près de son pick-up en flammes qu’il avait conduit dans le centre de la métropole du sud de l’Australie.

Une personne est morte sur les lieux et deux autres étaient soignées pour leurs blessures, a déclaré la police.

Sur des vidéos tournées par les témoins, on voit les policiers tenter d’arrêter l’attaquant sans violence pendant au moins une minute tandis que le suspect se précipite sur eux à plusieurs reprises en brandissant son arme.

Deux passants tentent de venir en aide aux policiers, un homme armé d’une chaise de café, tandis qu’un autre, rapidement surnommé « le héros australien » sur les réseaux sociaux, essaye à plusieurs reprises de renverser l’agresseur avec un caddie de supermarché.

Melbourne est la deuxième plus grande ville d’Australie. C’est une métropole cosmopolite d’environ cinq millions d’habitants réputée pour ses cafés, ses bars et ses restaurants, ainsi que pour son niveau de vie élevé.

L’attaque survient en plein procès d’un homme de 28 ans, James Gargasoulas, qui avait foncé dans la foule à bord de son véhicule dans le même quartier de la ville en 2017, tuant six personnes.

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close