Attaques à Paris – Depuis janvier, la France cible des terroristes

Depuis le mois de janvier et les attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher, la France est la cible de nombreuses actions terroristes. Vendredi, 120 personnes au moins ont été tuées dans des attaques simultanées à Paris.

7 janvier : 12 personnes sont tuées au siège de Charlie Hebdo. S’en suit une longue chasse à l’homme qui mène la police jusqu’aux frères Kouachi, tués dans une imprimerie de Dammartin-en-Goële. Simultanément, Amedy Coulibaly, qui avait tué la vieille une jeune policière à Montrouge, prend en otage les clients de l’Hyper Cacher, près de la porte de Vincennes. Quatre personnes sont abattues par le terroriste. En tout 17 personnes meurent en deux jours.

3 février : à Nice, trois militaires en faction devant un centre communautaire juif sont agressés au couteau. L’assaillant, Moussa Coulibaly, 30 ans, demeurant à Mantes-la-Jolie (Yvelines), est aussitôt arrêté. Il exprime en garde à vue sa haine de la France, de la police, des militaires et des juifs.

19 avril : Sid Ahmed Ghlam, étudiant algérien en informatique, est arrêté à Paris, soupçonné d’avoir tué une femme et préparé un attentat imminent contre une église de Villejuif dans la banlieue sud de Paris. En possession d’armes de guerre, il était connu des services de renseignement pour avoir basculé dans l’islam radical. Il concèdera avoir évoqué d’autres actions notamment contre un train, avec l’objectif de « tuer 150 mécréants », ou la basilique du Sacré-Coeur à Paris.

Sid Ahmed Ghlam
Sid Ahmed Ghlam© DR

26 juin : Yassin Salhi tue et décapite son patron Hervé Cornara à Chassieu (Rhône) puis, brandissant des drapeaux islamistes, tente de faire exploser l’usine Air Products de Saint-Quentin-Fallavier (Isère), en précipitant son fourgon contre des bouteilles de gaz avant d’être arrêté.

EN AOÛT, L’ATTAQUE DU THALYS

13 juillet : quatre jeunes de 16 à 23 ans, dont un ancien militaire, soupçonnés de projeter l’attaque du camp militaire de Fort Béar, à Port-Vendres (Pyrénées-Orientales) et la décapitation filmée d’un officier au nom du jihad, sont arrêtés. Ils revendiquent leur engagement jihadiste aux côtés de l’État islamique.

21 août : un carnage est évité dans un train Thalys reliant Amsterdam à Paris lorsque des militaires américains maîtrisent un homme lourdement armé qui ouvre le feu à hauteur de Oignies (Haute-Picardie). Deux personnes sont blessées, l’une par balle, l’autre par arme blanche. L’assaillant interpellé serait un jeune Marocain signalé comme islamiste radical par les autorités espagnoles aux services français. Le Premier ministre belge Charles Michel évoque une « attaque terroriste ». Les motivations du tireur restent inconnues mais le parquet antiterroriste s’est saisi de l’enquête.

18 h 16, vendredi 21 août, à la gare d'Arras où le train a été dérouté. Ayoub El-Khazzani est exfiltré par les forces de l'ordre sous les ye...
18 h 16, vendredi 21 août, à la gare d’Arras où le train a été dérouté. Ayoub El-Khazzani est exfiltré par les forces de l’ordre sous les yeux des passagers.© Paris Match

10 novembre : Annonce de l’arrestation le 29 octobre d’un homme de 25 ans, mis en examen le 2 novembre pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. Surveillé depuis un an, il avait cherché à se procurer du matériel pour un projet d’attaque contre des militaires de la marine nationale à Toulon.

13 novembreAu total, au moins 120 personnes sont tuées et plus de 200 blessées, dont 80 grièvement dans des attaques simultanées au Stade de France, au Bataclan et dans six autres lieux de la capitale. Au Bataclan, théâtre de l’attaque la plus sanglante avec un bilan provisoire de 82 morts, « on entendait hurler, tout le monde essayait de fuir, les gens se piétinaient… C’était l’enfer », ont relaté des témoins. Huit assaillants sont morts, dont sept en se faisant exploser. L’état d’urgence est décrété en France par François Hollande.

Lire la suite : Attaques à Paris – Depuis janvier, la France cible des terroristes
Source: Yahoo People

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close