Attentat contre Charlie Hebdo : le Pays condamne un acte odieux

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et l’ensemble du gouvernement, expriment toute leur compassion à l’égard des douze victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo (hebdomadaire satirique) et condamnent cet acte odieux.

Ces meurtres de journalistes et de policiers constituent des attaques au fondement même de la liberté et de la démocratie, comme le sont tous les attentats commis au nom du sectarisme.

Ils doivent nous inciter, tous, à rester vigilants et fermes dans la défense de nos valeurs républicaines.

Le gouvernement de la Polynésie française souscrit pleinement à l’appel d’unité nationale lancé par le président de la République et exprime toute sa solidarité et son soutien à l’Etat dans sa lutte déterminée contre les fanatismes et le terrorisme, sur le territoire national, comme sur la scène internationale.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close