Attentat de Manchester: l’assemblée réagit avec émotion

 

Avec certes un peu de retard, l’assemblée de la Polynésie française par la voix de son président, Marcel Tuihani, réagit à l’attentat terroriste qui a frappé la ville de Manchester en Grande-Bretagne.

C’est avec émotion que nous avons appris le nouvel attentat qui endeuille l’Angleterre et frappe sa jeunesse au cœur.

À la veille des cérémonies qui vont unir les Britanniques dans leur peine, le président de l’Assemblée de la Polynésie, Marcel Tuihani, au nom de l’ensemble des Représentants, s’associe à leur douleur et adresse sa solidarité et sa compassion aux familles des victimes et aux autorités britanniques frappées de plein fouet par cette nouvelle tragédie.

L’Assemblée de la Polynésie française, en accord avec les institutions de la République, a mis en berne ses drapeaux depuis hier après-midi. La France qui a déjà payé un lourd tribu au terrorisme reste menacée. L’attentat de Manchester a conforté le président de la République à prolonger l’état d’urgence.

En franchissant un pas de plus dans la lâcheté, en s’en prenant aux enfants, le terrorisme prouve qu’il est sans limites, loin d’être éradiqué, et qu’il menace plus que jamais nos démocraties, nos libertés et notre mode de vie. Les Polynésiens restent solidaires, attentifs et vigilants.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close