Attentats à Bruxelles: les drapeaux en berne pendant quatre jours

Voici  le message de soutien adressé par le président Fritch, au nom du gouvernement et de tous les Polynésiens, au peuple belge après la série d’attentats perpétrés à Bruxelles il y a quelques heures.

Monsieur le consul honoraire du Royaume de Belgique,

Je voudrais en mon nom, au nom de mon gouvernement et de tous les Polynésiens adresser un message de soutien et de compassion au peuple belge qui vient d’être frappé à son tour par les terroristes de l’Etat islamique.

Les attentats cruels qui viennent d’être perpétrés à Bruxelles nous plongent dans une profonde tristesse. Nos pensées accompagnent les nombreuses victimes et leurs familles. Elles s’adressent également à tous les Belges profondément blessés par ces crimes révoltants.

Par ailleurs, en hommage aux victimes des attentats de Bruxelles et en témoignage de solidarité avec les autorités et le peuple belge, le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a décidé la mise en berne des drapeaux de la République et polynésien sur l’ensemble des édifices publics relevant du Pays pendant une durée de quatre jours à compter d’aujourd’hui, précise le communiqué adressé ce matin aux médias.

 

 

 

 

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close