Attentats à Paris: Les réseaux sociaux, entre aide précieuse et grand n’importe quoi

WEB – Depuis vendredi soir, les Français louent le rôle essentiel des réseaux sociaux, entre le « Safety check » deFacebook et le hashtag #PorteOuverte sur Twitter. Mais les dérives sont nombreuses…

Rassurer la plupart de ses amis en un clic, retrouver ses proches disparus, héberger des inconnus bloqués dans la rue grâce au hashtag #PorteOuverte, inciter un maximum de personnes à donner leur sang pour aider les victimes… Après les attentats à Paris vendredi soir, les réseaux sociaux ont joué un rôle crucial. L’entraide et la solidarité en ligne observées depuis trois jours sont sans précédent. Ce lundi matin encore, un nouveau hashtag #MonPlusBeauSouvenirDuBataclan rendait hommage à la salle de spectacle endeuillée.

Psychose, trolls, photo choquante et propagande

Mais Facebook et Twitter n’ont pas fait que du bien ces derniers jours. Les rumeurs et la psychose se sont rapidement immiscées entre les messages bienveillants. Vendredi soir et dimanche soir, de fausses alertes (liées à des jets de pétards) relayées sur les réseaux sociaux ont contribué aux mouvements de panique. « Attention ! Il y a eu des tirs à Etienne Marcel et dans le Marais !! Ne restez pas à République », « Pas une blague ! Des tirs à Beaubourg ! J’ai un pote qui vient de m’appeler ! », pouvait-on par exemple lire sur Twitter entre 18h30 et 20h00 dimanche. Il y avait ceux qui étaient sincèrement persuadés d’avoir entendu des tirs et ceux qui faisaient croire être pris dans une fusillade (pour attirer l’attention ?)

Les gens ne courent pas pour un tweet, mais ça crée un climat propice à la panique. Le message d’un ami pic.twitter.com/mllYNVahEC

— Vincent Glad (@vincentglad) November 15, 2015

Les complotistes et les trolls ont également profité de ces espaces d’expression en ligne pour propager des hoax malgré l’avertissement de la police nationale.

[#rumeurs] Ne relayez pas de fausses informations. Suivez uniquement les comptes officiels (…) Lire la suite sur 20minutes.fr

Lire la suite : Attentats à Paris: Les réseaux sociaux, entre aide précieuse et grand n’importe quoi
Source: Yahoo Technologies

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close