Attentats à Paris: « On est parti. On commence », le dernier SMS envoyé à un kamikaze du Bataclan

ATTENTATS – Mediapart révèle le contenu d’un message reçu vendredi par l’un des assaillants avant de passer à l’acte…

C’est un portable découvert dans une poubelle à proximité du Bataclan à Paris qui a parlé. Les enquêteurs ont réussi à prouver qu’il appartenait bien à l’un des kamikazes de la salle de concert, même s’ils ne savent pas précisément lequel. Dans l’historique des textos, un ultime message les intrigue particulièrement : « On est parti. On commence », reçu à 21h42.

Révélé par Mediapart, cet échange accrédite la thèse d’une éventuelle coordination extérieure des attentats de Paris, qui ont tué 129 personnes et en ont blessé 352, vendredi dernier. Par ailleurs, un plan détaillé du Bataclan a été retrouvé dans le même téléphone. Cet élément pourrait confirmer la préparation méthodique de l’attaque terroriste.

>> Suivez en direct les événements de ce mercredi 18 novembre

Pour l’instant, la police n’est pas en mesure d’affirmer qui est précisément le coordinateur des attentats. L’assaut de Saint-Denis mercredi matin, visait entre autres Abdelhamid Abaaoud, un djihadiste belge de 28 ans soupçonné d’être l’instigateur des attaques. Il pourrait aussi s’agir de Salah Abdeslam, toujours en visé par un mandat d’arrêt international. Ou existe-t-il un autre terroriste dans la nature ?

On aurait cru des morts-vivants, comme s’ils étaient drogués

L’idée d’une coordination extérieure de la tuerie du Bataclan est également accréditée par le témoignage d’un client du restaurant Cellar (XIe arrondissement de Paris), dans Le Figaro. Celui-ci aurait vu les terroristes se garer dans une Polo noire immatriculée en Belgique, un véhicule identifié comme étant celui des terroristes.

« Je suis allé les voir pour leur dire qu’ils étaient mal garés. Ils n’ont pas ouvert la fenêtre et m’ont regardé méchamment. On aurait cru des morts-vivants, comme s’ils étaient (…) Lire la suite sur 20minutes.fr

Source: Yahoo France

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close