Attentats à Paris: quels dispositifs pour soigner les conséquences psychologiques ?

ATTENTATS À PARIS – Traumatisés, les rescapés, témoins et proches doivent se faire accompagner par des cellules adaptées…

Vendredi 13 novembre, les victimes des attentats ont été meurtries dans leur chair mais aussi psychologiquement. Pour permettre leur reconstruction, ainsi que celle de leurs proches, des dispositifs spécifiques ont été mis en place.

« On soigne plus facilement un bras cassé que les conséquences psy »

« Débriefer », c’est-à-dire raconter à un professionnel ce qui vient juste de se produire : une étape fondamentale du processus de reconstruction. Pour Guillaume Denoix de Saint Marc, directeur général de l’Association française des victimes de terrorisme, « ce premier contact est un moyen de faire tomber l’angoisse » et doit être instauré le plus vite possible. Rapidement après les attentats, des cellules d’urgence médico-psychologique ont été activées à cet effet par le Ministère de la Santé. L’une a notamment été improvisée dans la salle des fêtes de la mairie du XIe arrondissement, à 800 mètres du Bataclan, une autre encore à l’hôpital de Saint-Denis. Le SAMU, qui gère ces cellules, a également patrouillé aux abords des lieux des drames pour repérer ceux qui auraient besoin d’une prise en charge psychologique.

>> À lire aussi : Avec les rescapés du Bataclan recueillis dans une cellule psychologique

À l’hôpital, les proches des victimes sont eux aussi dans la détresse. Florence Bataille, psychologue dans un grand groupe public, a spontanément proposé son aide pour les épauler bénévolement. Pendant parfois des heures, dans la cafétéria jouxtant l’hôpital de la Pitié Salpêtrière, elle a écouté les récits de ceux qui souffrent du « syndrome du survivant ». « C’est ce sentiment de ne pas se sentir victime parce qu’on est vivant. Il y a une forme de culpabilité. Ils considèrent qu’ils doivent aider les autres. Mais quand on subit un attentat, on est une victime. Même si on est en vie. (…) Lire la suite sur 20minutes.fr

Lire la suite : Attentats à Paris: quels dispositifs pour soigner les conséquences psychologiques ?
Source: Yahoo France

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close