Attentats: Marine Le Pen demande « l’arrêt immédiat de tout accueil de migrants »

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a salué lundi des « inflexions » dans le discours de François Hollande à Versailles pour répondre aux attentats, tout en regrettant des « lacunes énormes ».

Mme Le Pen a salué dans un communiqué de « bonnes inflexions » sur « l’évolution de nos rapports diplomatiques avec la Russie« , « la déchéance de nationalité », « la reconstitution des effectifs de police et de gendarmerie » et « le gel (des réductions) d’effectifs militaires ».

Mais celles-ci ont été « ternies par d’autres lacunes énormes », concernant notamment, selon elle, les « frontières européennes » et non nationales, le « combat contre l’islamisme », ou encore « sur le nettoyage indispensable des caves et des banlieues gangrenées par tous les trafics ».

« Le Front national se montrera donc vigilant sur l?application des points positifs », avertit la dirigeante du FN, et maintient sa défiance « vis-à-vis des responsables UMP et PS qui n’ont pas su, au cours de leurs mandats successifs, prendre les dispositions nécessaires pour assurer la sécurité des Français ».

Un peu plus tôt, le vice-président du Front national Florian Philippot développait les mêmes arguments sur RTL, déplorant de « grosses lacunes » dans le discours du chef de l’Etat.

Selon lui, François Hollande « reste dans le logiciel européiste: il nous parle des frontières extérieures européennes. Il refuse de manière pérenne et définitive les frontières nationales. »

Sur la révision de la Constitution demandée par le président, la tête de liste du FN pour la région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne a dit « attendre de voir ce qu’il y a(vait) exactement à l’intérieur ».

De son côté, Marion Maréchal-Le Pen, interrogée sur iTELE, a affirmé qu’elle voterait la prolongation de l’état d’urgence, mais que cette mesure « ne sera pas suffisante en soi » et qu’elle nécessitait, selon elle, « une vision à beaucoup plus long terme et de profondeur ».

Enfin, la tête de liste FN en Provence-Alpes-Côte d’Azur a dit ne pas comprendre « véritablement la nécessité et le contenu » d’une réforme constitutionnelle et craindre « beaucoup d’affichage » derrière cette annonce.

Lire la suite : Attentats: Marine Le Pen demande « l’arrêt immédiat de tout accueil de migrants »
Source: Yahoo Politique

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close