Avis favorable du CESC sur la réforme de la perliculture

Après près d’un mois d’auditions des différents acteurs du secteur de la perliculture et de réunions de travail, le CESC, en présence du ministre de la Relance économique et de l’économie bleue, Teva Rohfritsch, a émis, jeudi, à l’unanimité, un avis favorable sur le projet de loi du Pays réglementant les activités professionnelles liées à la production et la commercialisation des produits perliers et nacriers en Polynésie française.

Le projet de loi du Pays sera prochainement présenté à l’examen de l’Assemblée de la Polynésie française pour une application dès début 2017, ce texte étant très attendu par la grande majorité des professionnels du secteur.

Satisfait de l’avis favorable rendu pour cette première étape du processus de validation de cette réforme, le ministre a bien pris note des recommandations des membres du CESC notamment en matière de préservation de l’environnement et de bonne gestion de la ressource, tout en précisant que cette responsabilité doit être partagée par tous, et en premier lieu par les professionnels du secteur, avec l’accompagnement du Pays et des communes des îles perlicoles.

Communiqué

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close