Baignade autorisée à Fukushima

Sept ans plus tard, les baigneurs sont de retour.

Alors qu’en 2011 le littoral avait été ravagé par un tsunami conduisant à la catastrophe nucléaire de Fukushima, les autorités japonaises considèrent désormais la plage de Haragamaobama (située à une cinquantaine de kilomètres au nord de la centrale) propice à la baignade, en dépit de la contamination de la zone.

« Samedi 21 juillet, après une solennelle prière, le site, situé à 60 kilomètres au nord de la centrale de Fukushima a été déclaré de nouveau propre à la baignade », indique la chaîne, qui a recueilli plusieurs témoignages de baigneurs visiblement ravis de pouvoir à nouveau profiter de la plage.

Pour autant, cette baignade était elle vraiment hors de danger ? On peut légitimement en douter puisqu’au moment de la catastrophe, les experts prédisaient que la zone serait contaminée pour au moins 40 ans. Or, cela ne fait que sept ans et 4 mois que l’accident s’est produite.

Mais à en croire les autorités japonaises, cette plage afficherait des taux de radioactivité autorisant la baignade, selon l’agence Kyodo. Haragamaobama est la quatrième des dix-huit plages de baignade du département Fukushima à rouvrir au public depuis la catastrophe.

À voir également sur Le HuffPost

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close