Baignade dans la Seine: un chantier à un milliard d’euros

Alors que les Parisiens vont, comme l’année dernière, pouvoir sauter dans le bassin de la Villette à partir de mercredi, se baigner dans la Seine n’est pas encore autorisé.

Pourtant c’est à terme ce que souhaite la maire de Paris, Anne Hidalgo, preuve en est le programme des Jeux Olympiques 2024. Les épreuves de triathlon et de nage libre doivent en effet avoir lieu dans la Seine.

Si le projet a de quoi plaire, il est cependant compliqué à réaliser. En effet, à l’heure actuelle, se baigner dans le fleuve n’est pas autorisé. Un baigneur qui se fait surprendre risque une amende de 15 euros mais surtout, d’attraper une sérieuse gastro-entérite, voire la leptospirose, une maladie bénigne transmise par les rongeurs qui nagent dans l’eau, détaille le ministère de la Santé sur son site.

Pour assainir l’eau et rendre la baignade possible, d’importants travaux sont donc à prévoir pour la mairie de Paris. Selon des informations du Figaro, ces travaux pourraient coûter entre 800 millions et un milliard d’euros à la municipalité. Toujours selon le quotidien, la facture serait partagée entre la maire de Paris, la région Île-de-France, l’État et le contribuable. »C’est une fourchette qui a circulé dans les discussions avec le préfet de région notamment », indique le cabinet de Célia Blauel, adjointe à la mairie de Paris chargée de l’Environnement et de la Politique de l’eau, jointe par nos soins.

Trois axes de travail

Ces investissements seraient injectés dans trois axes de travail. D’abord les bateaux et péniches qui circulent sur la Seine et rejettent leurs eaux usées dans la Seine. La maire voudrait les obliger à se relier à un réseau public de collecte. Ensuite pour le rejet des eaux sales dans les égouts avec notamment la création de déversoirs d’orage pour éviter les débordements en cas de fortes pluies.

Enfin, pour vérifier les branchements chez les particuliers. En effet, Le Figaro indique que nombre d’habitation…

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close