Baisse des cours mondiaux du pétrole: que peuvent en attendre les Océaniens ?

Le Secrétariat général de la Communauté du Pacifique (CPS) a bon espoir que la réduction des prix du pétrole ne freinera pas l’élan observé en faveur des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique en Océanie.

La baisse des cours mondiaux a de quoi réjouir les consommateurs de la région, où les prix à la pompe figurent parmi les plus élevés de la planète en raison, essentiellement, des coûts d’importation.

« Il est important que la chute des cours du pétrole se traduise par une réduction du coût de l’électricité et des transports, deux secteurs majeurs où la CPS collabore avec les autorités nationales », a déclaré John Hogan, Directeur de la Division développement économique de la CPS.

« Notre principal objectif est à présent de nous assurer que les consommateurs océaniens profitent de la baisse des cours mondiaux du pétrole et que la région Pacifique demeure résolument engagée en faveur des énergies durables et de l’efficacité énergétique », a-t-il ajouté.

Solomone Fifita, Directeur du Département énergie de la CPS, a indiqué que, bien que la diminution des prix de l’énergie soit susceptible d’accroître l’inefficacité et le gaspillage, la CPS espérait au contraire que les pouvoirs publics saisiraient cette occasion pour générer des revenus pouvant servir à financer des programmes d’énergies renouvelables et de maîtrise de l’énergie.

« Le passage à des économies sobres en carbone devrait permettre d’obtenir, à long terme, la baisse permanente des prix de l’énergie tant attendue dans la région » a précisé M. Fifita.

La CPS suit et analyse les évolutions survenues sur le marché mondial et régional de l’énergie. Elle diffuse un bulletin d’analyse mensuel des prix des produits pétroliers dans le Pacifique grâce auxquels les 22 États et Territoires insulaires océaniens sont en mesure de contrôler et de comparer les tarifs appliqués dans la région.

Afin de s’assurer que la baisse des prix est répercutée équitablement sur le consommateur lambda, le Conseiller pétrolier de la CPS est actuellement aux Îles Cook, où il procède à l’examen de la grille de tarification des combustibles en vigueur dans le pays.

La grille de tarification repose sur une méthode de calcul des prix des combustibles approuvée par les États et Territoires insulaires océaniens. Grâce à l’assistance technique fournie par la CPS, elle est régulièrement revue afin de tenir compte des évolutions observées dans le secteur pétrolier.

En partenariat avec les autorités nationales et les autres partenaires du développement, le Département énergie de la Division développement économique de la CPS joue un rôle de premier plan dans les actions menées en vue de rendre l’Océanie moins tributaire des combustibles fossiles.

Parmi les activités conduites, on peut citer les campagnes de promotion des énergies renouvelables exploitables et de l’efficacité énergétique, l’élaboration et la révision des feuilles de route et des politiques énergétiques nationales, le renforcement ciblé des capacités et les services de conseil sur les produits pétroliers proposés aux pays membres.

Le guide de tarification des produits pétroliers, qui est paru pour la première fois en décembre 2014, a pour but de familiariser les organes compétents des pays océaniens avec les notions, les dynamiques et les réalités de la tarification.

« Les prix des carburants demeurent fluctuants. Il y a dix ans, les consommateurs s’inquiétaient de voir le baril franchir la barre des 60 dollars des États-Unis. Quatre années plus tard, le cours du baril avait triplé et s’élevait à 180 dollars. Aujourd’hui, les prix avoisinent de nouveau les 64 dollars. »

« Cette baisse tendancielle devrait se poursuivre et provoquer la sortie du marché de nombreux acteurs, faute de rentabilité », a indiqué M. Hogan.

Au premier trimestre 2015, la CPS, à la demande des autorités des Tonga, de Kiribati et de Tuvalu, aidera ces pays à revoir leur tarification des produits pétroliers sur la base de la grille établie.

Les partenaires du développement sont résolus à appuyer la région dans sa transition énergétique.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Alan Bartmanovich, Conseiller pétrolier, Division développement économique de la CPS, Suva (Fidji), par courriel alanb@spc.int ou par téléphone (+679) 904 3428, ou

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close