Bataille de gros sous pour le contrôle de Charlie Hebdo

L’ex-directeur général de Charlie Hebdo, Eric Portheault, qui détient un tiers du capital, veut que l’hebdomadaire lui rachète ses actions pour 1,8 million d’euros. Mais le directeur de la rédaction Riss s’y oppose. La justice tranchera. 

« L’argent des morts » empoisonne encore Charlie Hebdo. Depuis un an, un âpre conflit oppose en coulisses les deux actionnaires de l’hebdomadaire: Riss (qui détient 66,7%) et Eric Portheault (qui détient 33,3%). Riss, c’est le dessinateur devenu directeur de la publication et président. Eric Portheault, c’est l’ancien comptable devenu directeur général.

Ce conflit s’est soldé par la démission d’Eric Portheault, envoyée le 31 janvier 2018. « C’est devenu psychologiquement trop lourd pour lui. Il était là lors de l’attentat, puis a assisté aux multiples conflits qui ont suivi. Riss l’a d’ailleurs encouragé à quitter ses fonctions », explique Arnaud Pericard, avocat d’Eric Portheault.

Rachat automatique

Le départ d’Eric Portheault entraîne obligatoirement le rachat de ses 33,3% du capital, car les statuts de Charlie Hebdo permettent uniquement aux salariés d’être actionnaires. Dans ce cas, les statuts de la société prévoient plusieurs scénarios: les actions peuvent être rachetées par d’autres salariés, ou bien par la société elle-même.

Les statuts prévoient même une formule de calcul pour fixer le prix des actions. Cette formule se base les fonds propres des trois dernières années. Or ces fonds propres ont explosé grâce aux ventes de 2015. En pratique, la formule valorise les 33,3% d’Eric Portheault à 1,8 million d’euros. « Cela laisse ensuite largement de quoi assurer la pérennité…

Lire la suite sur BFM Business

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close