Black-out: EDT tente de se justifier

Dans des termes très techniques et peu compréhensibles pour le commun des mortels, EDT tente de justifier le black-out que les foyers ont connu dans la nuit du 28 au 29 mars sur l’île de Tahiti.

Le défaut initial est un déclenchement de la ligne 90 kV TEP1, très vraisemblablement lié aux nombreux impacts de foudre, en situation de mini thermique et forte hydro.

Ce défaut a amené une perte de production et un creux de tension (-50%), ce qui a généré trois incidents consécutifs.

Le 1° incident est le déclenchement du groupe EDT G2P sur défaut basse pression d’huile, probablement lié au creux de tension.

Le 2° incident est le déclenchement du groupe EDT G1P sur perte d’excitation : incapacité d’un groupe seul à maintenir la tension.

Le 3° incident est le déclenchement de la liaison TEP 30 kV Arue-Papenoo aval, par surcharge.

Le temps de renvoi des réseaux de transport et distribution a été de 1h 08 min après couplage du 1° groupe.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close