Brexit: les Britanniques n’ont pas dit leur dernier mot

La semaine qui débute s’annonce chargée pour les négociateurs du Brexit.

Pour la première fois, le représentant européen Michel Barnier fera le déplacement à Londres ce lundi, avant un round de négociations à Bruxelles.

Après l’accord préliminaire sur le retrait britannique en décembre, les discussions vont commencer à s’orienter sur la période de transition de deux ans après la date fatidique du 29 mars 2019.

Prise en tenaille entre les anti-Brexit et une partie du camp conservateur qui lui reproche de faire trop de concessions à Bruxelles, Theresa May peine à préciser son projet.

Sa ministre de l’Intérieur, Amber Rudd, l’a en tout cas assuré dans une interview : le Royaume-Uni ne renoncera pas à un accord sur mesure qui lui garantisse à la fois le libre-échange avec l’Union européenne et le contrôle sur l’immigration.

Ce qui n’empêche pas une partie de la population de redouter ce grand saut dans l’inconnu malgré le vote de 2016. À en croire un récent sondage, 47% des Britanniques aimeraient pouvoir avoir le dernier mot sur le Brexit une fois connus les termes de l’accord avec Bruxelles.

Source-Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close