Brigitte Macron et son univers impitoyable

La tempête qui agite l’exécutif depuis cet été ne laisse pas la Première dame indifférente. Préoccupée pour son mari et son image, elle lui dit les choses en privé, parfois de façon cash.

Son départ est resté secret, sa colère, confidentielle. Fin juillet, alors que l’affaire Benalla bat son plein, Brigitte Macron quitte l’Elysée pour se réfugier quelques jours dans sa villa du Touquet (Pas-de-Calais), la Monéjan, loin de Paris.

Besoin vital de changer d’air. Elle voulait mettre de la distance entre elle et cette déflagration qui l’a abasourdie. « Je ne l’ai pas vu venir », concède-t-elle en petit comité. La Première dame, qui s’astreint publiquement au silence pour ne pas perturber l’action de son mari, voulait manifester son désaccord avec la gestion de la crise par l’exécutif.

Alexandre Benalla, elle l’aurait évincé sans atermoiement pour doucher la polémique, et enrayer l’emballement médiatico-politique. « Elle était stupéfaite de voir la vague monter, monter, sans que personne ne l’arrête », glisse un vieil ami.

Les vacances scolaires tombent à pic : dans la station balnéaire huppée, où touristes et résidents commentent sévèrement l’affaire, elle retrouve sa fille et ses petits-enfants. Les malveillances sur les réseaux sociaux, présentant Benalla comme l’amant de son mari, l’ont meurtrie, réveillant les plaies mal fermées de la campagne. Les rumeurs qui pullulent sur son couple et leurs vingt-quatre ans de différence la blessent.

Ces jours-ci, une fake news a enflammé Facebook : elle mentirait sur sa date de naissance… « Elle en a marre qu’on parle de son âge, elle sature », lance un intime. C’est dire si le fort de Brégançon (Var), où ils ont passé deux semaines en famille, loin des soucis et des curieux, a été un havre de paix.

«Collomb était son chouchou»

Le répit n’a guère duré. Dès la rentrée, après la démission de Nicolas Hulot, le départ fracassant de Gérard Collomb a plongé l’exécutif dans la tempête. Brigitte Macron n’a pas goûté la manière cavalière dont (…)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close