Bruxelles pousse à l’accueil «volontaire» des réfugiés

La commission Juncker veut privilégier un accueil direct mais limité des réfugiés syriens au sein des pays de l’Union européenne plutôt que de laisser prospérer les réseaux de passeurs.

Correspondant à Bruxelles

Répondant à l’appel pressant de Berlin, la commission Juncker vient d’inviter les pays de l’UE à accueillir davantage de réfugiés de guerre parvenus en Turquie, après avoir fui la Syrie. Il s’agit d’une simple recommandation européenne, texte sans valeur contraignante ni objectif chiffré. Mais elle pourrait être étendue à deux autres pays qui se couvrent eux aussi de camps: la Jordanie et le Liban.

L’Allemagne poussait l’idée de ces «réinstallations» depuis l’été. Il s’agit d’organiser un accueil direct mais limité en Europe avec l’aide du HCR, plutôt que de laisser la foule des demandeurs d’asile en proie aux passeurs et à la dangereuse traversée de la Mer Égée. À destination d’Ankara, c’est aussi une incitation: le rythme des prises en charge directe dans l’UE sera fonction d’une baisse constatée des passages clandestins à destination de la Grèce, dit-on à Bruxelles.

Mini-sommet jeudi à Bruxelles

Huit chefs de gouvernement de l’UE, emmenés par Angela Merkel, doivent rencontrer jeudi à Bruxelles le premier ministre turc Ahmet Davutoglu, afin de faire le point. L’Autriche, la Belgique, la Finlande, la Grèce, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Suède seront du rendez-vous avec Jean-Claude Juncker, à quelques heures d’un sommet européen. La France ne figurait pas mardi sur la liste.

Il s’agit d’une «réunion avec des pays qui sont sur la même longueur d’onde», dit-on du côté turc. Au nom de la présidence tournante de l’UE, le Luxembourgeois Jean Asselborn juge «illusoire» que les pays européens volontaires puissent réinstaller des centaines de milliers de réfugiés, comme initialement évoqué dans la presse (…) Lire la suite sur Figaro.fr

Bruxelles pousse à l’accueil «volontaire» des réfugiés
Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

Une pensée sur “Bruxelles pousse à l’accueil «volontaire» des réfugiés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close