Budget: près de 20 milliards Fcfp de CP reportés hors écritures d’ordre et dette

Dans deux communiqués distincts, la vice-présidence se félicite de l’adoption, ce matin à l’assemblée, de deux modifications budgétaires importantes.

La première formalise le report des crédits de paiement sur la gestion 2017.

En dépenses, le montant des crédits de paiement reportés s’élève à 57,844 milliards Fcfp qui se décomposent en 19, 552 milliards Fcfp de crédits de paiement hors écritures d’ordre et dette; contre 16,851 milliards Fcfp l’année dernière; 969,6 millions Fcfp au titre de la dette et 37,3 milliards Fcfp au titre des écritures d’ordre.

Les reports significatifs en volume concernent notamment les missions Partenariat avec les collectivités, l’enseignement, les réseaux et équipements structurants et l’urbanisme, l’habitat et le foncier.

En recettes, la couverture de ces reports est assurée par des recettes certaines restant à émettre pour 46,626 milliards Fcfp et un besoin de financement à hauteur de 17,984 milliards Fcfp auxquelles se déduit le solde d’exécution de la section d’investissement reporté pour un montant de 6,766 milliards Fcfp.

La seconde concerne directement le budget des comptes spéciaux

Conformément à la délibération du 23 novembre 1995 modifiée portant adoption de la réglementation budgétaire, comptable et financière de la Polynésie française et de ses établissements publics, la délibération modificatrice formalise l’état dressé par l’ordonnateur le 16 janvier dernier, relatif au report sur 2017 des reliquats de crédits de paiement 2016 pour le compte spécial « Fonds pour le développement du tourisme de croisière » (FDTC).

En dépenses, le report sur l’exercice 2017 du reliquat non consommé des crédits de paiement de 2016 s’élève à 127.218.866 Fcfp. En complément des crédits inscrits au budget primitif, l’enveloppe pour 2017, s’établit à 197.218.866 Fcfp.

Elle permet notamment de mener les opérations suivantes, à savoir: l’aménagement de pôles de débarquement sur Fakarava (70 millions Fcfp), les opérations d’équipements et d’aménagements touristiques divers (51,800 millions Fcfp) et enfin, la construction d’un fare manihini à Paopao (5,418 millions Fcfp).

La couverture de ces reports de crédits de paiement est assurée par l’excédent d’investissement cumulé à hauteur de 57.518.866 Fcfp et par un prélèvement prioritaire sur l’excédent de fonctionnement pour un montant de 69.700.000 Fcfp.

Source: Vice-présidence

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close