Cancer du sein: de l’importance du dépistage

Le cancer du sein est le plus mortel chez la femme en Polynésie française. Raison de plus pour se faire dépister…gratuitement, à partir de 50 ans!

 

Cette maladie a été responsable de vingt-quatre décès en 2011 pour cent trente-six cas déclarés. L’âge moyen au diagnostic est 56 ans. Parmi les cas diagnostiqués, 10% des femmes avaient moins de 40 ans, 22% entre 40 et 49 ans, et 68% avaient 50 ans et plus.

Aussi, « fais ta radio titi », lancent les responsables de la santé. Depuis 2003, en effet, la Polynésie française bénéficie d’un programme de dépistage intensifié et gratuit du cancer du sein. Ce dispositif permet aux femmes (à partir de 50 ans) de bénéficier gratuitement tous les deux ans d’une consultation auprès d’un radiologue conventionné avec la direction de la Santé. Ces actes sont pris en charge à 100%.

En 2013, un peu plus de 4 000 femmes ont réalisé une mammographie dans le cadre du dépistage intensifié, soit un taux de participation inférieur à 30%. Même s’il est en augmentation depuis 2010…

Il faut encore rappeler que détecté à un stade précoce, le cancer du sein est guéri dans plus de 90% des cas. D’où l’importance du dépistage.

Toutes ces questions seront abordées lors du dimanche rose organisé le 18 octobre dans les jardins de Paofai, de 10h à 18h.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close