Caroline Tang à la rencontre des étudiants polynésiens en métropole

A l’invitation du président de la Fédération des associations des étudiants de Polynésie française (FAEPF), Teva Géros, la déléguée de la Polynésie française à Paris, Caroline Tang, a assisté au rassemblement des étudiants polynésiens 2016 qui s’est tenu du 15 au 18 avril dans la Drôme.

Comme chaque année, l’évènement a réuni plusieurs centaines de participants autour notamment de tournois sportifs, spectacles de danses et conférences.

Francis Peysson, adjoint au maire de Bourdeaux, hôte d’une partie des rencontres sportives, a exprimé à Caroline Tang, la joie que la ville avait d’accueillir la manifestation polynésienne.

A l’occasion de l’évènement, la déléguée est intervenue devant l’ensemble des présidents des AEPF. Elle a fait un point sur la progression de la remise aux normes des foyers des étudiants de l’Hexagone engagée fin 2014 par la ministre de l’Education et de l’Enseignement supérieur, Nicole Sanquer-Fareata. Caroline Tang a, par ailleurs, rappelé les actions initiées par la Délégation pour répondre aux difficultés rencontrées par les étudiants, relatives notamment à l’obtention de la carte vitale, ou encore, à la recherche de stages et d’emplois.

La déléguée rencontre les associations polynésiennes de la Drôme

Caroline Tang a, d’autre part, profité de son déplacement dans la Drôme pour rencontrer quatre associations et un tatoueur polynésien installés sur le territoire.

Elle s’est rendue, en premier lieu à Saint Pierre les Trois Châteaux où se tiendra en 2017 la douzième édition du festival culturel polynésien éponyme. Elle a rencontré le maire de la ville, Jean-Michel Catelinois et Jean-Michel Amsallem, président de l’association organisatrice, Te hoa no te Porinetia, pour évoquer notamment la préparation de l’évènement.

La déléguée s’est ensuite déplacée sur la base de loisirs de Pierrelatte, accompagnée par Henri Fonda, adjoint au maire chargé des Sports, pour échanger avec Moana Mauru, le président de l’association de va’a, Tamari’i va’a Patitifa. Elle est ensuite allée à la rencontre du tatoueur marquisien, Nicolas Hikutini qui tient un salon dans le centre de Carpentras. Enfin, Caroline Tang a assisté aux répétitions de danse de l’association Kumuhei, basée à Mollans sur Ouvèze, qui compte plus d’une cinquantaine d’adhérents.

Cette série de visites s’inscrivait dans le cadre du tour de France des associations polynésiennes engagée par la déléguée pour identifier précisément leurs problématiques et répondre de manière pertinente à leurs attentes.

Communiqué de la Polynésie française

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close