CDP (2015-2020): petit état des lieux des opérations programmées…

Ce jeudi matin, à l’assemblée de la Polynésie française, lors de la quatrième séance de la session administrative, le projet de délibération portant approbation du projet d’avenant 2 à la convention annuelle du contrat de projets Etat – Pays (2015-2020) relatif au financement de projets relevant des compétences de la Polynésie française, a été adopté à l’unanimité.

Retrouvez ci-dessous l’intégralité de l’intervention prononcée dans l’hémicycle par le représentant du Tapura huiraatira, Antonio Pérez.

Mesdames et Messieurs les représentants à l’Assemblée de la Polynésie française, chers collègues,

Le 9 mars 2015, le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et la ministre des Outre-mer de l’époque, George Pau-Langevin, apposaient leur signature sur le nouveau Contrat de projets Etat-Pays pour la période 2015-2020.

Engagés dans une démarche partenariale plus étroite, les signataires ont affiché d’emblée leur ambition de placer la croissance économique et l’emploi au cœur de l’action publique. Avec des moyens conséquents puisque l’enveloppe budgétaire consentie durant la période au financement de projets relevant des compétences de la Polynésie française, totalise la somme de 38 milliards de Fcfp financée à parité égale.

Un peu plus de deux ans après la reconduction du dispositif, cet avenant n°2 à la programmation des opérations arrêtées pour l’exercice 2016 qu’il nous faut aujourd’hui entériner, est l’occasion de faire un état des lieux.

Félicitons-nous d’abord du complément de crédits apporté par l’Etat pour un montant de 282 millions francs pacifique permettant ainsi au comité de pilotage, le 20 décembre dernier, d’inscrire cinq projets supplémentaires aux vingt-deux existants pour 2016.

Conformément aux engagements pris lors de l’élaboration du CDP 2, nous notons avec satisfaction que l’ordre des priorités est scrupuleusement respecté. En effet, le logement social – secteur pourvoyeur d’emplois sur les chantiers de construction – est le principal bénéficiaire des crédits alloués pour un peu plus de 2 milliards de fcp ; suivi du Tourisme, qui constitue notre principale ressource de devises extérieures, à hauteur de 690 millions de Fcfp.

C’est donc la promesse de voir créer de nouveaux ensembles immobiliers pour nos familles à revenus modestes comme à Afareaitu avec, entre autres, le projet Pahani de 26 logements, à Faa’a, le projet Tefatufatu de 15 logements dont les premiers travaux doivent démarrer dans les semaines ou mois qui viennent. A eux seuls, ces deux projets mobilisent 900 millions de Fcfp. Sans parler des 520 millions de Fcfp consacrés à l’habitat dispersé aux Iles du vent…

Dans le domaine du tourisme, l’écomusée « Fare Natura » d’Opunohu va enfin  devenir réalité. Après la phase d’appel d’offre dont le lancement est prévu en août, le premier coup de pioche devrait intervenir avant la fin de l’année avec TNAD comme maître d’ouvrage délégué.

Avec l’avenant 2 à la programmation 2016, nous constatons également une intensification du soutien aux activités du secteur primaire. En guise d’illustration, une enveloppe de 110 millions est dédiée à l’installation de panneaux solaires sur les équipements frigorifiques gérés par les coopératives de pêche artisanale. Il s’agit là d’une mesure de bon sens, d’un point de vue économique, qui s’inscrit par ailleurs dans le plan de transition énergétique initié par notre gouvernement.

Pour les non initiés, le contrat de projets n’est pas toujours perçu comme quelque chose de visible, ayant un impact concret sur les conditions de vie de nos concitoyens.

Or depuis son avènement en mars 2015 et en prenant en compte la programmation des opérations de 2017, sur 44 des opérations inscrites, 34 ont déjà fait l’objet d’au moins un engagement comptable avec pour incidence un début de réalisation. Nous pouvons donc être résolument optimistes pour l’avenir quant à une consommation soutenue et optimale des crédits déployés par l’Etat et le Pays.

C’est sur cette note à la fois objective et positive que je vous invite, chers collègues, à voter en faveur de cet avenant n°2 à la programmation 2016 des opérations inscrites au contrat de projets.

Mauruuru i te faarooraa mai.

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close