Célébration de la Journée internationale de la femme

Le conseil des ministres a pris acte ce jour d’une communication de la ministre en charge de la condition féminine, Tea Frogier, se rapportant au programme des manifestions organisées le 8 mars à l’occasion de la célébration de la « Journée internationale de la femme ».

Déclaré par l’ONU « Journée de la femme » en 1977, le 8 mars suscite aujourd’hui, dans de nombreux pays, l’organisation à l’initiative des femmes militant au sein d’associations, des manifestations et rassemblements marquants.

Commémorant les combats menés en faveur de l’autonomisation des femmes et de l’égalité des sexes, cette journée est aussi l’occasion de reconnaître leur contribution au développement, à la paix et à la sécurité, de dresser le bilan des avancées et des actions restant à mettre en œuvre pour combler les écarts qui subsistent.

La Polynésie française s’inscrit depuis une vingtaine d’années dans cette mouvance mondiale.

Ainsi, cette célébration mobilise-t-elle chaque année un tissu associatif solide autour d’évènements destinés à engager un large public à porter une plus grande attention aux droits des femmes et à l’égalité entre les sexes, afin que tous, hommes comme femmes, soient impliqués et œuvrent de concert à l’amélioration de la condition féminine. L’engouement croissant rencontré par ces manifestions témoigne d’un intérêt accru de la population, comme des institutions, pour les problématiques liées à la condition féminine.

En 2015, la journée internationale de la femme sera marquée par une profusion d’initiatives organisées sous l’égide des communes ou des associations, à Tahiti comme dans les archipels éloignés, tel qu’en atteste le programme ci-joint. Sa diffusion permettra de promouvoir l’ensemble de ces initiatives et de renforcer les actions et les messages véhiculés par la Polynésie française d’égalité des sexes et d’autonomisation de la femme.

La réalisation de ce programme s’inscrit dans la continuité de la réunion du 12 février dernier organisée par le ministère de Tea Frogier avec l’ensemble des partenaires associatifs, au cours de laquelle aura été garanti le lancement d’une plateforme pour la promotion de la condition féminine et d’un modèle sociétal égalitaire, qui permettra d’asseoir les bases d’une politique publique de la condition féminine.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close