Célébrons la Toussaint sans oublier de lutter contre le Chikungunya!

A l’occasion de la Toussaint, les autorités sanitaires rappellent dans un communiqué ci-joint que les consignes sont plus que jamais d’actualité pour éviter la prolifération des moustiques ainsi que la propagation du chikungunya et de la dengue.

Les cérémonies liées à la Toussaint sont des moments de rassemblements familiaux dans les cimetières, précédés de mesures d’entretien et d’embellissement des tombes. Elles peuvent être propices à la création de nouveaux gîtes à moustiques. Aussi, il est important que les recommandations de lutte anti-vectorielle soient renforcées dans ce contexte. C’est pourquoi il est demandé à la population de prendre toutes les mesures nécessaires :

–          Ne pas utiliser de vases et pots qui favorisent la stagnation de l’eau d’arrosage ou de pluie. A la place, utiliser des récipients perforés. Des blocs de mousse peuvent être utilisés dans ces récipients pour conserver l’humidité les quelques jours nécessaires au maintien des fleurs naturelles. Du sable humide peut aussi être utilisé mais veiller à ce que le récipient soit à l’abri de la pluie. Si la durée de vie des fleurs naturelles est limitée, la capacité d’un récipient à produire des moustiques risque d’être permanente.

–          Ne pas utiliser de soucoupes sous les pots de fleurs.

–          Ne pas créer de dépression où l’eau pourrait se maintenir, et si elles existent, veiller à les combler avec du ciment ou assurer un dispositif de vidange pour éviter que l’eau puisse y stagner. Ces mesures concernent aussi bien les ornements et plaques sur les tombes que les tombes elles-mêmes et les dispositifs d’exposition des fleurs et plantes.

–          Ne pas oublier de vous protéger des piqûres de moustiques lors de la fréquentation des lieux, en utilisant des répulsifs cutanés ou en portant des vêtements longs.

Dans les jours qui suivent la Toussaint, il est également demandé à chacun de vérifier et d’éliminer les gites larvaires sur les tombes.

La saison des pluies doit tous nous inciter à la plus grande vigilance pour éviter la dissémination des maladies liées aux moustiques. La recherche et l’élimination hebdomadaire des gîtes doivent bien sûr aussi être maintenues à domicile.

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close