Ceux qui croient encore dans la destination polynésienne…

Qui a dit que le tourisme polynésien broyait du noir ? Voici deux exemples qui poussent à l’optimisme…

La compagnie Air Tahiti Nui, tout d’abord, vient de procéder au recrutement de deux nouveaux co-pilotes. De surcroît, deux enfants du fenua, Cédric Blondeau et Vaimana Pellemans, qui viennent de satisfaire aujourd’hui au dernier examen en vue de leur qualification. Agés de seulement 24 ans, les deux recrues effectueront leur premier vol commercial dans une quinzaine de jours. Bon vent à eux!

Alors que les dernières années ont été marquées par la fermeture de plusieurs complexes hôteliers dont récemment l’Hawaiki Nui de Raiatea, le groupe Auroy, qui possède déjà le Royal Tahitien à Pirae et le Royal Huahine, lorgne pour sa part en direction de l’atoll de Fakarava (Tuamotu) réputé pour ses inimitables spots de plongée.

Sur un terrain de 5000 m 2 – qui reste encore à acquérir – un établissement 3 étoiles pourrait ainsi voir le jour. Montant de l’investissement: 500 millions de Fcfp. Selon l’homme d’affaires, Dominique Auroy, invité mardi soir sur le plateau de TéléPolynésie 1ère, il existe une clientèle pour ce segment de marché qui oscille entre pension de famille et hôtellerie de luxe.

Fort des bons résultats enregistrés en ce début d’année, le ministère du tourisme mise sur une fréquentation de 200 000 visiteurs en 2015. Voir davantage…grâce à l’essor de la croisière.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close